La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0716
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 383,21
    -467,07 (-2,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    527,58
    -9,31 (-1,73 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Face aux pénuries de recrutements et de services, des solutions existent

MARTIN BUREAU/AFP

Défis d'un monde en pénurie. (8/10). Distribuer des primes aux profs de maths, emprunter à moindres frais une voiture disponible dans son quartier, créer soi-même son application mobile pour développer son business, accorder six mois de vacances à ses futurs collaborateurs... Des solutions existent bel et bien pour compenser les pénuries de talents ou de services.

Monter une plate-forme d’échanges de collaborateurs, comme l’imaginent des PME vendéennes audacieuses en panne de candidats pour leurs usines. Offrir,comme chez Accenture, six mois de vacances aux collaborateurs disposant de cinq années d’ancienneté pour attirer de nouveaux talents, réorganiser le planning des infirmières pour leur donner de la visibilité à long terme...

L’Etat employeur comme les entreprises font preuve d’imagination face à la pénurie de compétences et de certains produits. Challenges a retenu quelques idées novatrices, voire iconoclastes.

Payer les profs autrement

Voilà vingt ans que le nombre de candidats aux concours de l’enseignement . En 2022, plus encore, ce sont 4.000 postes d’enseignants qui n’ont pas été pourvu par les concours. Mathématiques, sciences ou allemand sont les disciplines les plus impactées. Les académies de Créteil et de Versailles paient le plus large tribut. D’où l’idée, développée dans un rapport du sénateur Gérard Longuet, de réfléchir à "une modulation de la rémunération dans les disciplines chute et les territoires les moins attractifs".

Le Prix Nobel Jean Tirole l’également défendue dans les colonnes du Figaro: "Les profs de maths ont des opportunités pour travailler ailleurs en étant payés deux fois mieux (...). Que faudrait-il faire? Donner un peu plus d’argent ou de prestige aux profs de sciences ou de maths. Mais tout le monde assure que c’est impossible car discriminatoire."

Les Anglais, pourtant, l’ont fait. Depuis octobre 2021, des augmentations de salaires allant jusqu’à 3.000 livres non imposables sont prévues pour les cinq premières années de carrière des professeurs de maths, de physique, de chimie et d’informatique. C’est également le cas s’ils s’engagent dans des zones désaffectées. La France a développé une politique de primes pour les enseignants qui exercent dans les réseaux d’éducation prioritaires, mais le turnover très élevé montre que le montant maximum de 5.000 euros annuels n’est sans doute pas su[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi