La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 258,32
    +338,48 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    14 896,85
    +150,45 (+1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • EUR/USD

    1,1696
    -0,0034 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • BTC-EUR

    37 267,52
    +1 817,96 (+5,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 089,55
    +49,07 (+4,72 %)
     
  • S&P 500

    4 395,64
    +41,45 (+0,95 %)
     

Face aux incertitudes de la demande, le pétrole reste sur une pente descendante

·1 min de lecture

Les prix du pétrole traversaient leur quatrième séance de baisse consécutive ce mardi 17 août, empêtrés dans une situation économique moins favorable à la demande de brut, notamment en Chine. Vers 09H30 GMT (11H30 à Paris) mardi, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 69,39 dollars à Londres, en baisse de 0,17% par rapport à la clôture de la veille. A New York, le baril américain de WTI pour le mois de septembre perdait dans le même temps 0,27% à 67,11 dollars.

"Il est peu probable que la demande augmente de manière significative à court terme", estime Naeem Aslam, analyste d'Avatrade, qui s'appuie sur des données décevantes en Chine partagées lundi par le Bureau national des statistiques (BNS). "Lorsque les résultats sont décourageants dans la deuxième plus grande économie du monde, les investisseurs en tiennent compte", insiste Tamas Varga, de PVM.

>> Achetez et vendez vos placements (actions, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique

Inquiet du côté de la demande, le marché commence à se tourner vers les perspectives de l'offre avec la prochaine réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs alliés via l'accord Opep+ qui se tiendra le 1er septembre. Le cartel de producteurs emmené par l'Arabie saoudite et la Russie "ne voit pour l'instant pas la nécessité d'injecter plus de pétrole sur le marché", rapporte Neil Wilson, de Markets.com, "malgré les appels des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bordeaux, Lille, Grenoble… Ryanair dévoile de nouvelles lignes
La zone euro renoue avec une forte croissance au second trimestre 2021
Chine : Alibaba plonge en bourse après la publication d'une réglementation contre la concurrence déloyale
CAC 40 : le variant Delta, la Chine et l'Afghanistan inquiètent
Blue Origin, la société de Jeff Bezos, porte encore une fois plainte contre la Nasa

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles