La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    50 890,91
    -961,93 (-1,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Face au risque de “noir total”, Electricité du Liban (EDL) obtient une aide d’urgence

·1 min de lecture

Le Liban connaît décidément des jours bien noirs. Après une mise en garde de Beyrouth contre le risque que le pays soit plongé dans le "noir total", le Parlement a approuvé l'octroi d'une avance budgétaire de 200 millions de dollars à Electricité du Liban (EDL). "Le parlement a approuvé lors d'une session générale, une avance de 200 millions de dollars" (170 millions d'euros), a rapporté l'agence nationale d'information ANI. Le ministre démissionnaire de l'Energie Raymond Ghajar avait prévenu il y a trois semaines que le "noir total" était inéluctable fin mars si ce financement n'était pas assuré.

La décision du Parlement intervient au lendemain de l'arrêt de la centrale électrique de Zahrani (sud du Liban), l'une des principales du pays, faute d'avoir été approvisionnée en gazole, selon des médias locaux. L'établissement public EDL, chargé de la production et de la distribution d'électricité, a affirmé dans un communiqué qu'un cargo était arrivé au Liban mais sans pouvoir être déchargé dans l'immédiat en raison de complications logistiques. Un autre cargo devait arriver du Koweït mais il est bloqué dans le canal de Suez, obstrué depuis près d'une semaine par le porte-conteneurs Ever Given, a ajouté EDL.

>> A lire aussi - Le Liban va bien mal : l'armée supprime la viande des rations !

Les coupures d'électricité sont courantes au Liban depuis la fin de la guerre civile (1975-1990), obligeant les Libanais à recourir à des générateurs privés pendant trois à douze heures par jour pendant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jours de congés, primes… les pistes d’Air France pour réduire les coûts
Une arnaque à la baguette leur fait perdre des milliers d'euros
L’euro chute face au dollar, le Covid-19 inquiète en France, la vaccination dans l’UE inquiète
Mediator : Servier coupable de "tromperie aggravée", prison avec sursis pour l’ex-n°2 !
Face à la volatilité de la Bourse, Deliveroo vise moins haut pour son prix d’introduction