La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 891,92
    -162,02 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,0810
    -0,0101 (-0,93 %)
     
  • Gold future

    1 878,00
    -52,80 (-2,73 %)
     
  • BTC-EUR

    21 682,42
    -508,82 (-2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,72
    -0,13 (-0,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,31
    -2,57 (-3,39 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 029,23
    -171,59 (-1,41 %)
     
  • S&P 500

    4 137,59
    -42,17 (-1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Face au refus d'Hidalgo de céder le Parc, la tentation anglaise des propriétaires du PSG

AFP

Face au refus de la mairie de Paris de leur vendre le Parc des Princes, les propriétaires qatariens du club envisagent d’investir dans le championnat britannique. Une participation minoritaire dans Tottenham ou Manchester United est à l'étude.

Après avoir tourné la page de "sa" Coupe du monde, le Qatar continue de faire avancer ses ambitions dans le football. Propriétaire du PSG, il insiste pour racheter le Parc des Princes à la ville de Paris, et y engager 500 millions d’euros de travaux afin de l’agrandir pour passer de 45.000 places à plus de 60.000, comme les stades possédés par ses grands concurrents européens. Objectif: augmenter ses revenus alors que les comptes sont dans rouge, et surtout améliorer la valorisation du club. Mais après plusieurs années de discussions, c’est le blocage.

Lire aussiMalgré la prolongation de Mbappé, la vérité sur… les faiblesses du PSG

Le PSG a proposé 40 millions d’euros pour l’enceinte de la porte de Saint-Cloud. La mairie, sur la base d’évaluations, attendait entre 300 et 350 millions. "Pour nous, le chiffre était grotesque, confie un proche du dossier à l’Hôtel de Ville. Nous n’avons pas eu envie de poursuivre les négociations." D’autant que le torchon brûle entre la maire, Anne Hidalgo, et le président, Nasser al-Khelaïfi, depuis les polémiques autour de l’organisation de la Coupe du monde dans l’émirat. Mi-janvier, l’édile a claqué la porte dans Le Parisien: "Très clairement, le Parc des Princes n’est pas à vendre. Et il ne sera pas vendu. C’est une position ferme et définitive. Il s’agit d’un patrimoine exceptionnel des Parisiens." Face à ce camouflet, le PSG est obligé de trouver une voie de sortie. Il a menacé de plier bagage hors de l’arène emblématique, mais personne ne croît réellement en la construction d’un nouveau stade pour le club. Au-delà de l’investissement, la durée des travaux et la future fronde des supporters semblent des obstacles infranchissables.

Le Qatar bientôt en Premier League

Qatar Sports Investments (QSI) a trouvé un nouveau levier dans le rapport de force. Nasser al-Khelaïfi a passé une dizaine de jours à Londres début janvier, à l’invitation du président de Tottenham, Daniel Levy. "Le Qatar est intéressé dans une prise de participation [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi