Marchés français ouverture 2 h 36 min

Face au krach, organisons la décroissance plutôt que de la subir

*

Plusieurs spécialistes le confirment. A cause du coronavirus, nous risquons de vivre une crise similaire à 2008, sauf que cette fois-ci les ressources des Etats - qui ont déjà renfloué les banques - ont bien diminué. Pourquoi risquons-nous de subir une crise de même ampleur bien que les causes de l’effondrement des cours des bourses soient différentes ? Car la structure des marchés financiers n’a pas été modifiée et le poids de la finance dans l’économie a continué de grimper ces dernières années.

Depuis la crise des subprimes, de nombreuses réformes ont été élaborées. Il ne serait pas juste d’écrire que rien n’a été mis en place. Cependant, ces nouvelles réglementations ne changent jamais la structure même des marchés financiers. Elles ne corrigent jamais les dysfonctionnements. Les régulateurs ont tenté d’accroître la transparence et la surveillance du système. Aucune réforme en profondeur ! La complexité de la réglementation actuelle est à l’image de celle du secteur. Au lieu de simplifier, les législateurs se sont adaptés et ont collé leurs règles à celles de la finance. Pour faire face au coronarivus, les banques demandent justement un assouplissement de ces règles, jugées déjà insuffisantes. Une aberration pour les défenseurs d’une finance au service de la société.

Et pourtant, des mesures simples pourraient être adoptées, comme la séparation des banques de dépôts et d’investissement. Pour éviter que l’argent des contribuables ne serve de garantie aux activités spéculatives, pour diminuer la taille des banques, la solution consiste à séparer les activités bancaires. De nombreux économistes rappellent l’importance de cette réforme. Depuis des années. De Gaël Giraud à Laurence Scialom ou Christophe Nijdam en passant par Thierry Philipponnat, fondateur de Finance Watch*. Nous pourrions aussi interdire le trading haute fréquence, l’achat et la vente des actions à la microseconde par des algorithmes. Les solutions pour mettre fin à notre système hyper financiarisé ne manquent pas tout comme l’expertise pour les mettre en place.

Lire la suite