La bourse ferme dans 3 h 19 min

Face au coronavirus, la banque centrale des Etats-Unis sabre son taux d’intérêt

Alors que les retombées liées au coronavirus alimentent les craintes de chute du PIB outre-Atlantique, la Réserve fédérale des Etats-Unis a "sorti le bazooka", en abaissant d'un point son taux directeur et en annonçant des rachats d'actifs massifs. Le président américain Donald Trump a félicité la Réserve fédérale pour la baisse surprise des taux, qu'il a pendant longtemps espérée. "Cela me rend très heureux. Et je veux féliciter la Réserve fédérale", a réagi M. Trump, lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche. "C'est vraiment une bonne nouvelle, c'est vraiment bien pour notre pays", a-t-il ajouté.

"Je ne sais pas si cela (une telle décision, ndlr) est jamais arrivé un dimanche. Mais je pense que beaucoup à Wall Street sont très heureux. Et je peux vous dire, je suis très heureux. Je ne m'attendais pas à cela. Et j'aime être surpris", a ajouté le président américain qui a des relations souvent très tendues avec les dirigeants de la Fed. La Réserve fédérale venait d'annoncer qu'elle ramenait ses taux dans une fourchette comprise entre 0 et 0,25%, en précisant qu'elle les maintiendrait à ce niveau jusqu'à ce que la crise soit passée. La Fed a par ailleurs annoncé l'achat de 500 milliards de dollars de bons du Trésor et de 200 milliards de dollars de titres hypothécaires.

>> A lire aussi - Les actions américaines engagées dans un marché baissier ? : le conseil Bourse du jour

Le président américain s'est réjoui de ces gestes forts. "Ils ne l'ont pas fait en quatre étapes sur une longue période. Ils l'ont fait en une fois et je pense que les gens sur les marchés devraient être ravis", a-t-il souligné.

"Nous sommes de loin le pays le plus solide du monde, financièrement et sur tous les autres plans. Et cela (la décision de la Fed, ndlr), nous met sur le même plan que les autres pays. Ils ont de fait des taux négatifs mais voilà, nous les avons baissés potentiellement à zéro, c'est donc une initiative forte et je suis très heureux qu'ils l'aient fait", a-t-il ajouté.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Infographie. Cette animation montre l’inquiétante progression de l’épidémie hors de Chine
Diesel, SP95… les prix des carburants plongent encore en France
Les start-up sont-elles des entreprises comme les autres ?
Lufthansa risque de diviser par 10 ses capacités de vols longs courriers
Croissance : l’économie dans une situation comparable "à celle d'une guerre", juge l’UE