La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 530,11
    +211,63 (+0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Face aux arnaques, comment bien choisir votre naturopathe ?

PIXABAY

Entre les polémiques et les idées reçues, difficile pour la naturopathie de soigner son image. Pourtant reconnue par l’OMS et le Parlement européen, elle n’est toujours pas encadrée légalement en France. Cette médecine préventive et non-conventionnelle a pour but d’équilibrer le fonctionnement de l'organisme par des moyens considérés comme naturels (changement d'alimentation, jeûnes, activité physique, etc.) et se dit complémentaire de la médecine générale. Plusieurs organisations françaises continuent de mettre en avant les bienfaits de la naturopathie, reconnus par les scientifiques, et réclament une réglementation de l’Etat pour lutter contre les dérives.“Le naturopathe peut être appelé éducateur de santé dans le sens où il va donner les bonnes pratiques pour une bonne hygiène de vie (bonne alimentation, réduction du stress, exercices physiques), indique Benjamin Dupuis, directeur à l'Organisation de la médecine naturelle et de l'éducation sanitaire (Omnes). Il faut aller voir un naturopathe avant la maladie pour prévenir. S’il sent une pathologie, il renvoie vers d'autres professionnels.” Seulement, certains réalisent des programmes sans formation. Dernier exemple en date, le jeudi 12 janvier, lorsque Eric Gandon, 58 ans, se présentant comme “naturopathe”, est mis en examen notamment pour “homicide involontaire” après le décès d’au moins trois personnes. Pourtant sans diplôme médical, il convainc de nombreux patients d’adhérer à ses méthodes comme celle de jeûner afin de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Assurance maladie : votre compte Ameli va s'enrichir d'un service bien pratique
Santé : les députés valident l’accès direct aux infirmiers, kinés et orthophonistes
Arrêtés en flagrant délit de cambriolage, ils proposent une partie du butin aux policiers
A Davos, 200 millionnaires demandent à être davantage taxés pour le "bien commun"
Économie : des signes de ralentissement se multiplient aux États-Unis