La bourse ferme dans 4 h 7 min
  • CAC 40

    6 486,35
    -3,65 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 714,70
    -0,67 (-0,02 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0244
    +0,0026 (+0,26 %)
     
  • Gold future

    1 806,60
    -5,70 (-0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    22 547,92
    -483,17 (-2,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,59
    -20,76 (-3,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,99
    -1,51 (-1,67 %)
     
  • DAX

    13 560,40
    +25,43 (+0,19 %)
     
  • FTSE 100

    7 492,98
    +4,83 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2101
    +0,0024 (+0,20 %)
     

Face à TikTok, Snapchat et Instagram, Pinterest lutte contre le coup de vieux

DADO RUVIC

La plateforme vient de changer de dirigeant avec le départ de son fondateur Ben Silbermann. Son audience stagne, sa valorisation chute, après une année de rumeurs de rachats.

En ce moment le tableau de Pinterest ne suscite pas un enthousiasme débordant. La plateforme accueille un nouveau PDG venant de Google, Bill Ready, afin de remplacer le cofondateur, Ben Silbermann poussé vers la sortie. "Bill sera un meilleur dirigeant que moi pour un nouveau chapitre" a reconnu humblement celui qui conservera le titre de président non exécutif. Et pour cause: la plateforme d'inspiration et de recherche de tendances stagne depuis des années.

Fort de ses 430 millions d'utilisateurs, Pinterest ne parvient ni à séduire un potentiel acheteur, ni à séduire les investisseurs. Et plus grave, la plateforme fait du surplace en nombre d'abonnés alors que TikTok ou affichent des taux de croissance exponentiels. Instagram s'appuie aussi sur une dynamique certes moins rapide mais qui reste positive. Autre point faible, une grande partie des utilisateurs de Pinterest sont basés aux Etats-Unis, l'internationalisation de la plateforme étant loin d'être totale. "Pinterest était la petite star des réseaux sociaux il y a huit ans, note Cyril Vart, vice président du cabinet Fabernovel, car ils avaient inventé leurs tableaux où on colle des sources d'inspiration. Sauf que désormais ils ont probablement fait le plein de leurs utilisateurs."

Action en berne malgré la rentabilité

Le chiffre d'affaires de la plateforme a atteint , en hausse de 52% sur un an, et est devenu rentable avec 316 millions de profits. Et pourtant cela n'a pas empêché l'action de chuter sur un an de près de 50%, passant de 36,4 dollars à 18,5 dollars au 13 juillet 2022. "Pinterest tente de valoriser la publicité sur sa plateforme, ajoute Cyril Vart, sauf qu'ils sont confrontés à un marché archi-dominé par Facebook et Google régi par des algorithmes. Ceux-ci ne regardent que le prix d'achat, ce qui crée une réelle complexité afin de vendre une publicité premium."

L'heure est au branle-bas de combat pour Pinterest. La plateforme a annoncé la semaine dernière une myriade de nouvelles fonctionnalités [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles