La bourse ferme dans 3 h 48 min
  • CAC 40

    7 213,02
    +93,19 (+1,31 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 266,52
    +57,37 (+1,36 %)
     
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0768
    +0,0050 (+0,46 %)
     
  • Gold future

    1 894,80
    +4,10 (+0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    21 028,78
    -664,53 (-3,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    521,54
    -15,35 (-2,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,20
    -0,27 (-0,34 %)
     
  • DAX

    15 619,03
    +206,98 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 943,38
    +58,21 (+0,74 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 624,36
    +340,84 (+1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2158
    +0,0088 (+0,73 %)
     

Face à la réforme des retraites, la stratégie maximaliste de Mélenchon

Sipa

Face à la mère des batailles, les Insoumis veulent utiliser tous les outils à leur disposition pour faire reculer le gouvernement. Et mieux "casser" le quinquennat d'Emmanuel Macron.

Autres temps, autres mœurs. Trois ans après la "guérilla" parlementaire menée contre le gouvernement sur la première réforme des retraites – les députés LFI avaient alors déposé… 19.000 amendements, bloquant tout débat dans l’hémicycle –, les Insoumis et Jean-Luc Mélenchon font évoluer leur stratégie. Cette fois, le cadre contraint imposé par l'intégration de la réforme au projet de loi de finances rectificative de la sécurité sociale (PLFSSR), qui oblige les députés à examiner le texte sous vingt jours avant qu'il ne soit transmis au Sénat, force les insoumis à changer leur fusil d'épaule. "Nous ne sommes plus dans la situation de 2020, où l’on pouvait jouer la montre, reconnaît le président LFI de la commission des Finances, Eric Coquerel. Il va falloir faire dans la dentelle." Oubliée donc, l’obstruction parlementaire, place à une stratégie plus millimétrée, "au cas par cas".

Lire aussiRéforme des retraites : quel calendrier jusqu'à sa mise en application ?

Souplesse stratégique

Concrètement, les députés LFI entendent choisir leurs combats et mener la bataille sur les articles les plus décriés du projet de loi, comme le recul de l’âge légal de départ à 64 ans. Quitte à passer plus vite sur d’autres aspects du texte. Une approche plus souple, qui n'empêchera pas les élus insoumis de corriger les mesures les plus impopulaires. Et de faire durer le débat sur les sujets clivants. "Comme on est 74 députés, on peut déposer un amendement plusieurs fois pour creuser un point et mieux lever des lièvres", indique un proche de Jean-Luc Mélenchon. Cette stratégie présente un autre avantage: éviter les chausse-trappes déposées par le gouvernement, lequel a choisi d'introduire son projet de loi par la suppression des "régimes spéciaux", pour mieux enfermer ses opposants dans la défense d'intérêts corporatistes.

Lire aussiFin des régimes spéciaux : attention zones sensibles !

Parallèlement, les Insoumis ont engagé la bataille légale, en contestant le passage de la réforme via u[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi