Marchés français ouverture 5 h 17 min
  • Dow Jones

    34 548,53
    +318,19 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 632,84
    +50,42 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    29 421,48
    +90,11 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2067
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 721,13
    +83,67 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    46 573,73
    -1 167,14 (-2,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 459,88
    -11,53 (-0,78 %)
     
  • S&P 500

    4 201,62
    +34,03 (+0,82 %)
     

Face à “un mur de dette" pour les entreprises, la France étudie des étalements et annulations partielles !

·1 min de lecture

Alors que de nombreuses entreprises sont actuellement confrontées "à un mur de dette", non pas à cause du prêt garanti par l'Etat (PGE), mais à cause des autres prêts qu'elles n'arrivent plus à rembourser à cause de leur manque d'activité, Bruno Le Maire monte au créneau ! "Je proposerai d'ici quelques semaines un dispositif de concertation et de conciliation qui doit permettre à toutes les entreprises qui sont en train d'arriver face à ce mur de la dette, de leur proposer une solution sur mesure", a déclaré le ministre de l'Economie sur RMC/BFMTV.

"Au ministère de l'Economie, on a tous les signaux d'alerte nécessaires, en liaison avec la Banque de France, pour savoir quelles sont les entreprises qui commencent à avoir un vrai problème d'endettement", a-t-il expliqué. La concertation permettra de réunir l'Etat, le commissaire aux comptes, les représentants du tribunal de commerce et les banquiers pour "qu'on dise au cas par cas, cette entreprise-là elle est en difficulté, elle est face à un mur de dette, on voit venir le problème", a détaillé le ministre.

>> A lire aussi - Quels secteurs risquent d'être les plus concernés par les licenciements

"On ne va pas attendre que l'entreprise se prenne le mur, on va regarder sa situation, l'étudier tous ensemble et voir s'il faut étaler sa dette, voire annuler sa dette en partie", a-t-il promis. "Une entreprise saine, elle doit pouvoir survivre à la crise", a affirmé Bruno Le Maire. Il a cité les PME de l'aéronautique qui "vont rebondir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une entreprise de Hong Kong s’attire les foudres de la Chine, avec ses caricatures
La Poste met le paquet sur la livraison de colis
Evian provoque une polémique sur Twitter pour le premier jour de ramadan
Alstom trouve un accord sur le RER B
EasyJet s'attend à une très lourde perte au 1er trimestre