La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 866,45
    +128,27 (+0,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Face à l'inflation, les supermarchés misent sur les marques premiers prix

Ils ont été pendant longtemps les vilains petits canards, presque cachés en bas des rayons. Mais désormais, tout a changé. Les produits d'entrée de gamme, présentés comme étant les moins chers des magasins, les "marques premiers prix" ou MPP, avec un prix inférieur de 15 à 20 % par rapport à la marque distributeur, et environ 50 % par rapport à la marque nationale, sont redevenus les produits phares à présenter à des consommateurs dont le budget n'a fait que se resserrer, relate LSA le jeudi 21 juillet. Ces produits, délaissés pendant longtemps au profit de produits réputés de meilleure qualité, connaissent un regain d'intérêt tant pour les consommateurs que pour les enseignes.

La raison : l'inflation à 5,8 % en juin sur un an, qui a réduit comme peau de chagrin le budget de nombreux ménages. Ces derniers auraient tendance à privilégier les produits les moins chers dans ce contexte inflationniste. Pendant le premier confinement de 2020, les consommateurs avaient déjà acheté plus de produits estampillés MPP avant de les délaisser... jusqu'à ces derniers mois. "Sur la période janvier-avril 2022, comparée à la même période de 2021, les produits de grande consommation ont baissé de 4,1 % en volume, tandis que les premiers prix, eux, bondissaient de 5,5 %", expliquait Emily Mayer, spécialiste de la grande distribution pour l’Institut IRI, à nos confrères du Parisien le 4 juillet dernier. La tendance s'observerait nettement dans les enseignes E.Leclerc et Carrefour, interrogées par nos (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le gouvernement veut contenir la dépense publique pour ramener le déficit sous les 3%
La BCE dévoile son bouclier pour les Etats endettés
Voici les aéroports européens qui ont le plus de retard
Fiscalité des logements : les pistes de réforme prônées par l'OCDE
Elections : la revanche d'Adrexo sur Gérald Darmanin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles