La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 711,61
    -282,92 (-1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Face à l'inflation, la Fed contre-attaque avec une nouvelle hausse des taux

AFP/Archives - MANDEL NGAN

En augmentant ses taux de trois quart de point la Fed mise sur un ralentissement de l'économie américaine alors que l'inflation a dépassé les 8%. Un pari alors que le marché du travail outre-Atlantique n'a jamais été aussi dynamique.

Déterminée à lutter contre une inflation toujours vive, la banque centrale américaine (Fed) a annoncé mercredi une nouvelle forte hausse de ses taux, de trois quarts de point de pourcentage, et a prévenu qu'elle anticipe désormais une croissance quasi-nulle en 2022.

Le principal taux directeur de la Fed s'établit désormais dans une fourchette de 3,00 à 3,25%, a annoncé la puissante institution dans un communiqué de presse.

C'est la troisième fois d'affilée que la Fed procède à une hausse de cette ampleur, après un premier relèvement plus habituel d'un quart de point en mars, et une hausse d'un demi-point en mai.

Et elle anticipe que des hausses supplémentaires seront nécessaires en 2022, est-il indiqué dans le communiqué, jusqu'à faire monter le taux directeur d'encore un point de pourcentage.

Relever le taux directeur fait augmenter les taux d'intérêts des divers prêts aux particuliers et professionnels, afin de faire ralentir l'activité économique, et donc de desserrer la pression sur les prix.

Les taux des prêts immobiliers, par exemple, ont ainsi grimpé depuis le début de l'année, et viennent de dépasser les 6% pour un prêt sur 30 ans, pour la première fois depuis 2008. Cela fait baisser les ventes dans ce secteur qui avait affiché une bonne santé insolente depuis le début de la pandémie.

- Ralentissement de l'inflation en 2023 -

La réunion du comité de politique monétaire (FOMC), organe de décision de la Fed, avait débuté mardi. Le président de l'institution, Jerome Powell, tiendra une conférence de presse à 14H30 (18H30 GMT).

La Réserve fédérale en a profité pour mettre à jour ses prévisions économiques, et anticipe désormais une croissance du PIB quasi-nulle en 2022, quand elle tablait, en juin, sur +1,7%. Elle la voit rebondir ensuite à 1,2% en 2023, moins fort cependant que la croissance de 1,7% qu'elle attendait en juin pour l'année prochaine.

Les prévisions d'inflation, en revanche, restent proches de ce qui était attendu en juin : 5,4% en 2022 (contre 5[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi