La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 037,68
    +69,86 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    11 361,85
    +39,61 (+0,35 %)
     
  • Nikkei 225

    26 107,65
    -315,82 (-1,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0187
    -0,0083 (-0,80 %)
     
  • HANG SENG

    21 586,66
    -266,41 (-1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    19 960,36
    -380,09 (-1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,98
    +5,45 (+1,25 %)
     
  • S&P 500

    3 845,08
    +13,69 (+0,36 %)
     

Face à l'inflation, la Banque d'Angleterre augmente son taux directeur à 1,25%

TOM NICHOLSON

Face à une inflation qui devrait dépasser les 11% vers octobre, la Banque d'Angleterre a annoncé ce jeudi 16 juin une cinquième hausse consécutive de son taux directeur, à 1,25%. Une décision logique puisque les autres banques centrales augmentent leurs taux.

La Banque d'Angleterre (BoE) a annoncé, ce jeudi 16 juin, un relèvement d'un quart de point de son taux directeur et a promis qu'elle agirait "avec force" qui devrait dépasser 11% dans quelques mois d'après l'institution. Il s'agit de sa cinquième hausse depuis décembre dernier. Cette hausse, qui porte le taux directeur britannique à 1,25%, correspond au consensus établi sur la base des prévisions des économistes et analystes interrogés la semaine dernière par Reuters, mais la probabilité estimée d'une hausse d'un demi-point avait nettement augmenté ces derniers jours pour atteindre près de 50%.

Lire aussi

La banque centrale a donc opté pour le maintien d'un resserrement progressif de sa stratégie pour ne pas trop freiner l'activité économique qui devrait déjà se contracter de 0,3% sur le deuxième trimestre. La décision a été votée par six voix, trois membres du Comité de politique monétaire (MPC) s'étant prononcés pour une hausse d'un demi-point.

La BoE a été en décembre la première des grandes banques centrales mondiales à s'engager dans un cycle de hausse de taux, face à une dégradation de la conjoncture économique qui conjugue inflation élevée et ralentissement de la croissance.

Mais certains jugent ce resserrement trop lent pour freiner l'inflation et pour l'empêcher de s'ancrer dans l'économie via des hausses de salaires et une montée des anticipations de hausse des prix. "L'ampleur, le rythme et le calendrier d'éventuelles nouvelles hausses du taux directeur reflèteront l'évaluation par le Comité des perspectives économiques et des pressions inflationnistes [...] Le Comité sera particulièrement à l'affût d'indications de pressions inflationnistes plus persistantes et, si nécessaire, il réagira avec force", a déclaré la BoE dans un communiqué.

La Livre sterling "particulièrement faible"

La hausse des prix à la consommation au Royaume-Uni a [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles