Marchés français ouverture 2 h 10 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 115,89
    -167,14 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,0352
    -0,0053 (-0,51 %)
     
  • HANG SENG

    17 159,24
    -414,34 (-2,36 %)
     
  • BTC-EUR

    15 636,82
    -479,32 (-2,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    379,31
    -3,34 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

Face à la fronde sociale, Stellantis fait un nouveau geste pour les salariés

© Stellantis

Une petite victoire pour les salariés. Après plusieurs débrayages dans les usines Stellantis en France mercredi 28 septembre, la direction du groupe automobile a accepté vendredi d'élargir le périmètre des salariés qui bénéficieront d'une prime de 1.000 euros afin de les aider à faire face à l'inflation. La prime dite de "partage de la valeur (PPV)" était jusqu'ici réservée aux salariés gagnant jusqu'à deux fois le Smic et concernait environ deux tiers des effectifs. A l'occasion d'un comité social et économique central (CSEC), la direction a annoncé vendredi relever légèrement ce seuil, ce qui permettra à 2.500 salariés supplémentaires d'en bénéficier.

Présentée mardi, la première mouture de cette prime, destinée à protéger le pouvoir d'achat des salariés face à l'inflation, avait provoqué la colère des syndicats. Selon certains d'entre eux comme FO, la CGT ou la CFTC, le seuil de deux Smic excluait de fait ceux gagnant légèrement plus en raison de leurs conditions de travail difficiles. "En d'autres termes, la prime de partage de la valeur proposée par la direction exclut une partie des salariés au prétexte qu'ils travaillent trop, en particulier dans les équipes de nuit", a réagi FO, premier syndicat du groupe en France, dans un communiqué. S'il juge "l'évolution des modalités de la PPV" comme "un pas dans la bonne direction", FO estime qu'il "demeure insuffisant". "Pour FO, 'travailler plus pour gagner moins' est inenvisageable", a insisté l'organisation.

Mercredi, à l'appel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Intel veut introduire en bourse Mobileye, sa filiale spécialisée dans la conduite autonome
Pourquoi les voitures sans permis font fureur
Un conducteur arrêté avec une... mitrailleuse installée sur sa voiture dans le nord de la France
Excédé par les excès de vitesse, un restaurateur installe lui-même un ralentisseur
Citroën dévoile la première voiture en... carton