Publicité
Marchés français ouverture 6 h 45 min
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0942
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 483,15
    -1 183,86 (-1,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 329,11
    -13,22 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

Face à la "crise de croissance" du bio, le ministre de l'Agriculture a annoncé une "enveloppe de crise" de 60 millions d'euros

Gorodenkoff/Adobe Stock

Une enveloppe pour tenter de freiner la cadence. Une consommation en déclin, des agriculteurs qui jettent l'éponge, d'autres découragés de se lancer : face à la "crise de croissance" du bio, le ministre de l'Agriculture a annoncé mercredi 17 maiune "enveloppe de crise" de 60 millions d'euros accompagnée de mesures pour stimuler la demande. Alors que les conversions vers le bio ralentissent et que les départs augmentent, "ce serait notre échec collectif si on perdait des producteurs" bio, a déclaré Marc Fesneau depuis une ferme laitière de l'Oise. La France ambitionne d'avoir 18% de surfaces agricoles en bio en 2027 (contre 10% aujourd'hui), un objectif qui semble difficilement atteignable mais que le ministre a maintenu mercredi.

Dans l'Oise, aucune exploitation ne s'est convertie en bio ces deux dernières années."On a des agriculteurs prêts à se convertir mais les laiteries ne veulent plus les prendre", regrette Sophie Tabary, présidente de Bio Hauts-de-France et productrice dans l'Aisne.Le marché du bio a commencé à se retourner en 2021 après des années de croissance à deux chiffres qui avaient incité des agriculteurs à se lancer dans cette agriculture sans pesticides ni engrais issus de la chimie de synthèse.Mais les consommateurs, essorés par l'inflation (+15% sur un an en avril pour l'alimentation), s'en détournent au profit d'alternatives moins chères.

Marc Fesneau s'est aussi engagé à ce que les cantines sous responsabilité de l'Etat (ministères, prisons ou armées) mettent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tik Tok : le Montana devient le premier État américain a interdire le réseau social
Corée du Nord : quelles sont les capacités du satellite espion que Kim Jong-un s'apprête à lancer ?
Ce député LFI, propriétaire de deux appartements, sous-louait son logement social à sa sœur
Pékin condamne un humoriste chinois à 2 millions de dollars d’amende pour une blague sur son armée
Elisabeth Borne considère "inconstitutionnelle" la proposition de loi pour abroger la réforme des retraites