Marchés français ouverture 4 h 33 min
  • Dow Jones

    33 821,30
    -256,33 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 786,27
    -128,50 (-0,92 %)
     
  • Nikkei 225

    28 442,53
    -657,85 (-2,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,2037
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    28 574,67
    -561,06 (-1,93 %)
     
  • BTC-EUR

    46 536,25
    +470,68 (+1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 282,73
    +48,32 (+3,91 %)
     
  • S&P 500

    4 134,94
    -28,32 (-0,68 %)
     

Face à la concurrence de Booking, Expedia et Airbnb, le plan social d’Accor inévitable “avec ou sans Covid-19”

·1 min de lecture

Alors qu'Accor réduit la voilure sur le front de l'emploi, le PDG Sébastien Bazin a souligné sur France Info que "ce plan aurait existé avec ou sans Covid. Ce n'est pas un plan Covid". Le plan d'économies annoncé l'été dernier par le géant hôtelier table sur plus de 1.000 suppressions de postes : 1.200, dont 300 à 400 en France. "Ce groupe est aujourd'hui attaqué de toutes parts par les agences en ligne, Booking, Expedia, Airbnb…donc il faut à chaque fois accepter d'annuler un certain nombre de missions qui ne servent plus à rien parce que d'autres le font moins cher", a-t-il expliqué.

"J'embauche plus de personnes que je n'en fais partir", a toutefois justifié le PDG du sixième groupe hôtelier mondial qui possède des enseignes comme Ibis, Sofitel, Novotel, Mercure ou Pullman. "Ce sont juste des expertises différentes, des formations différentes", a-t-il ajouté en disant vouloir "garder pendant deux ans dans le groupe" en France ceux qui sont "vulnérables", afin de les former. Ces personnes dites vulnérables, "soit au-delà de 55 ans, soit qui ont un salaire extrêmement modique, soit qui n'ont jamais eu de formation sauf le métier qu'ils ont exercé pendant 30 ans", "resteront des collaborateurs du groupe mais seront formées soit à un autre métier au sein du groupe Accor, soit à un autre métier d'une autre industrie", a expliqué M. Bazin.

>> A lire aussi - Accor, ClubMed, Disneyland... les employeurs préférés des salariés de l'hôtellerie et du tourisme

Il a par ailleurs réitéré son (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Gaz, pétrole… le Royaume-Uni veut de nouveaux forages en mer du Nord, colère des ONG
Le géant du sandwich Daunat sanctionné pour entente sur les prix
Vente de M6 : les dessous de l’offre de TF1
Troc-Vélo, Murphy... ces start-up pros de l'occasion
Une compagnie aérienne va vendre 17 de ses avions aux enchères