La bourse ferme dans 3 h 10 min
  • CAC 40

    6 627,27
    +74,54 (+1,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 134,18
    +36,67 (+0,89 %)
     
  • Dow Jones

    33 919,84
    -50,63 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,1729
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    1 773,60
    -4,60 (-0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    35 786,88
    -1 367,19 (-3,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 043,68
    -20,16 (-1,90 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,47
    +0,98 (+1,39 %)
     
  • DAX

    15 442,56
    +94,03 (+0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 068,75
    +87,77 (+1,26 %)
     
  • Nasdaq

    14 746,40
    +32,49 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    4 354,19
    -3,54 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    24 221,54
    +122,40 (+0,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,3632
    -0,0032 (-0,23 %)
     

Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain (Prime Video) : actrice craquante, Paris romantique, feel good movie, pourquoi c'est culte ?

·1 min de lecture

Au printemps 2001, tout de monde ne parle que de ça, tout le monde avait ce prénom à la bouche. Mais qui ? Amélie bien sûr. Sorti le 25 avril en salles, Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain a emporté la France dans une douce farandole et s'est vite imposé comme un film culte. Voilà pourquoi.

D’abord parce que cette comédie de Jean-Pierre Jeunet a révélé la jolie frimousse d’Audrey Tautou, alors âgée de 25 ans – même si on avait déjà aperçu l’actrice deux ans auparavant en esthéticienne dans Venus beauté (institut), qui lui avait valu le césar du meilleur espoir féminin. Jeunet disait d'elle : “Audrey, je l’aime du tout au Tautou.” Avec sa frange brune et ses grands yeux noirs, son innocence espiègle et son charme fou, elle incarne dans ce long métrage Amélie. Cette jeune serveuse d’un bar de Montmartre décide de faire le bien autour d’elle et le bonheur des autres. Elle intervient en effet, incognito, dans l’existence de tous ceux qui l’entourent et change leur destin – à défaut de s’occuper de sa propre vie et de trouver l’amour.

Si cette œuvre a reçu un accueil triomphal, c’est aussi parce qu’elle se déroule dans un Paris de carte postale, qui ressemble à une photo de Doisneau, une chanson de Fréhel ou un poème de Prévert, voire à une BD de Tardi. Le quartier de Montmartre y est décrit comme un village, un manège enchanté d’images d’Épinal aux teintes vertes, jaunes et rouges. Aujourd’hui encore, le petit train local des touristes signale "le bar d’Amélie Poulain" en passant devant (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Jules Benchetrit (Au bout des doigts) : le fils de Marie Trintignant se confie sur son enfance sans sa mère
Jean-Claude Van Damme raconte comment il a failli se faire décapiter sur le tournage de son premier film
Patrice Leconte : la manière dont il appris le lancement du projet des Bronzés 3 l'a vexé
Le Dernier mercrenaire (Netflix) : qui sont les jeunes acteurs qui accompagnent Jean-Claude Van Damme dans le film ?
La folle histoire de Max et Léon (TF1) : pourquoi il ne faut pas manquer ce film du Palmashow !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles