Publicité
Marchés français ouverture 3 h 13 min
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,88 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    39 001,39
    +196,74 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0740
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    18 085,39
    +57,68 (+0,32 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 296,81
    -1 248,55 (-2,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 273,17
    -36,55 (-2,79 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     

La fabrication du nouveau porte-avions français débutera en 2025-2026

Clay Perry

La construction du nouveau porte-avions à propulsion nucléaire français, censé remplacer le Charles-de-Gaulle, débutera entre fin 2025 et début 2026 avec les premiers essais en mer en 2036-37, a annoncé samedi le ministre français des Armées. Dans une interview au quotidien Le Parisien, Sébastien Lecornu a indiqué que le gouvernement allait "enclencher définitivement le début de sa réalisation fin 2025/début 2026". Le processus sera acté dans la prochaine Loi de programmation militaire (LPM) 2024-2030, d'un montant total de 413 milliards d'euros, qui doit être présentée ce mardi en Conseil des ministres.

"Les sociétés Naval Group, Technicatome et les chantiers de l’Atlantique pourront démarrer sa construction", a ajouté le ministre. "Les essais à la mer devront avoir lieu en 2036-2037", a-t-il précisé, en décrivant "une cathédrale de technologie et de compétences humaines" de 75 000 tonnes. "Il n'y a plus que deux pays au monde qui savent construire et mettre en œuvre des porte-avions nucléaires : les Américains et nous", a-t-il encore affirmé, revendiquant sa nécessité dans un environnement mondial marqué par la guerre en Ukraine et de multiples tensions internationales.

"Avoir un groupe aéronaval renforce notre présence bien au-delà de notre propre espace maritime", a estimé Sébastien Lecornu. "Renoncer à cette capacité, c'est perdre des savoir-faire uniques chez nos marins, et assumer un déclassement durable parmi les autres nations". Selon lui, une première somme de 5 milliards (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Inflation : "En 2022, elle venait de l'énergie, en 2023, elle sera due à l'alimentation"
Plus de 9.000 recrutements prévus pour La Poste en 2023, la Convention citoyenne se prononce en faveur de l'euthanasie... Le flash éco du jour
Fin de vie : comment Emmanuel Macron compte faire suite aux résultats de la Convention citoyenne ?
Les Parisiens disent "non" au maintien des trottinettes électriques en libre-service
Agritech : comment le numérique peut accélerer la transition agroécologique