Marchés français ouverture 5 h 20 min
  • Dow Jones

    33 815,90
    -321,41 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    13 818,41
    -131,81 (-0,94 %)
     
  • Nikkei 225

    28 983,16
    -205,01 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,2026
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 798,45
    +43,11 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    42 354,32
    -2 945,12 (-6,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 166,22
    -76,83 (-6,18 %)
     
  • S&P 500

    4 134,98
    -38,44 (-0,92 %)
     

Fabien Roussel le rouge veut répondre à la colère noire

·2 min de lecture

Fabien Roussel "candidat révolutionnaire" en 2022, Nathalie Elimas veut raccrocher les élèves décrocheurs, Sébastien Jumel (PCF) souhaite une union en Normandie avec écologistes et socialistes... Voici les indiscrétions politiques de Nicolas Domenach.

Fabien Roussel le rouge veut répondre à la colère noire

Secrétaire national du PCF, nous reçoit au siège parisien de son parti, place du Colonel-Fabien, où résonnent encore les envolées lyriques des anciens. Oui, il sera "le candidat révolutionnaire" à la présidentielle 2022 pour empêcher les forces populaires de sombrer dans l’abstention ou, pire, dans l’extrême droite – " jamais je ne la laisserai mettre la main sur la République". Pas question de laisser à un autre – Jean-Luc Mélenchon – le soin de mener un combat qui implique de rassembler. "Si Thorez s’était contenté de dire “le peuple c’est moi”, il n’y aurait pas eu de Front populaire." Le député du Nord a déjà visité une quarantaine de départements sans attendre d’être officiellement investi selon un processus arrêté: 1.000 délégués vont d’abord se prononcer sur le principe d’une candidature communiste les 10 et 11 avril – " il n’y a pas de raison que seuls les actionnaires soient capables de se réunir" –, puis, le 9 mai, les adhérents voteront. Ils sont plus de 50.000 "à jour de cotisation". En attendant, il lui faut "Ecouter et inventer de nouvelles propositions. Partout, je vois des cœurs rouges et noirs de colère".

Nathalie Elimas se bat pour les décrocheurs et les bébés

En guise de préambule, nous y allons un peu fort: "La réélection d’Emmanuel Macron dépend de vous!" La secrétaire d’Etat en charge de l’Education prioritaire, Nathalie Elimas, éclate de rire. Mais ne dément pas. Il s’en faut. Pour raccrocher les électeurs désappointés, l’effort en faveur des élèves décrocheurs ne compte pas pour rien: dédoublement des petites classes en zones prioritaires, contrats locaux d’accompagnements et petits-déjeuners offerts aux enfants qui, "lorsqu’ils ont le ventre vide, ont plus de difficultés à se remplir la tête". Elle parcourt la France pour mobiliser associations et élus qui ne demandent qu’à "se battre contre l’assignation à pauvreté". Au besoin, elle enjambe les procédures administratives. "En même te[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi