La bourse ferme dans 6 h
  • CAC 40

    6 648,96
    -53,02 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 166,38
    -28,54 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 764,82
    +506,50 (+1,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1738
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 755,20
    +5,40 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    36 425,38
    -1 433,45 (-3,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 054,75
    -54,17 (-4,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,44
    +0,14 (+0,19 %)
     
  • DAX

    15 544,55
    -99,42 (-0,64 %)
     
  • FTSE 100

    7 063,41
    -14,94 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    15 052,24
    +155,40 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 448,98
    +53,34 (+1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3709
    -0,0012 (-0,09 %)
     

F1 - GP de Hongrie - Lewis Hamilton prend seul le deuxième départ du Grand Prix de Hongrie

·1 min de lecture

Après l'interruption de la course suite aux accidents du départ du Grand Prix de Hongrie dimanche, un deuxième départ a eu lieu, et Lewis Hamilton (Mercedes) s'est retrouvé seul sur la grille. Une scène insolite. Scène insolite dimanche sur le Hungaroring. Après le premier départ chaotique où de nombreux accidents ont eu lieu provoquant l'abandon de quatre pilotes et une interruption de course de quelques minutes, un deuxième départ a eu lieu sur le tracé hongrois. Mais, tous les pilotes encore en course sont rentrés au stand pour changer de pneus et chausser des slicks car la pluie ayant cessé, la piste avait séché et les intermédiaires étaient inutiles. Tous sauf un pour être précis, puisque Lewis Hamilton (Mercedes), le leader du Grand Prix, s'est lui placé sur la grille de départ, en première position.

Le Britannique a donc pris le départ tout seul, une première dans l'histoire de la F1. Les treize autres pilotes se sont envolés depuis les stands, derrière Hamilton. Mais le septuple champion du monde a bien dû rentrer au stand au tour suivant, afin de chausser également des pneus slicks. Et il est ressorti 14e et dernier après cette grossière erreur stratégique de l'écurie allemande. C'est donc Esteban Ocon (Alpine) qui a hérité des commandes de la course, devant Sebastian Vettel (Aston Martin) et Nicholas Latifi (Williams). lire aussi La course en direct

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles