Publicité
La bourse ferme dans 4 min
  • CAC 40

    7 866,45
    +77,24 (+0,99 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 033,00
    +67,91 (+1,37 %)
     
  • Dow Jones

    38 856,61
    +109,19 (+0,28 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0107 (+1,00 %)
     
  • Gold future

    2 343,60
    +17,00 (+0,73 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 392,40
    +2 706,43 (+4,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 442,28
    +47,24 (+3,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,91
    +0,01 (+0,01 %)
     
  • DAX

    18 621,62
    +251,68 (+1,37 %)
     
  • FTSE 100

    8 214,34
    +66,53 (+0,82 %)
     
  • Nasdaq

    17 673,56
    +330,01 (+1,90 %)
     
  • S&P 500

    5 437,74
    +62,42 (+1,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 876,71
    -258,08 (-0,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 937,84
    -238,50 (-1,31 %)
     
  • GBP/USD

    1,2837
    +0,0095 (+0,75 %)
     

Féminicides : 118 femmes ont été tuées en France en 2022

Alexas_Fotos/PIXABAY

Le nombre de féminicides commis en 2022 stagne par rapport à l’année précédente. C’est ce que révèle une étude sur les morts violentes au sein du couple du ministère de l’Intérieur publiée samedi 2 septembre 2023. Ainsi, les chiffres en annoncent 145. Un chiffre relativement stable par rapport à l’année précédente, puisqu’en 2021, 143 homicides ont été recensés par les unités de gendarmerie et service de police. Cela représente une hausse de 1,40%. Par ailleurs, "ces faits constituent 18% (19% en 2021) de l’ensemble des homicides non crapuleux et violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner enregistrés en France en 2022 (818 cas recensés)", relève le ministère de l’Intérieur. Comme chaque année, les femmes sont les premières victimes de ces violences. Ainsi en 2022, pas moins de 118 féminicides ont été commis contre 122 en 2021, soit 4 victimes en moins (- 3,28%). Elles représentent 81% du total des victimes (-4 % par rapport à 2021). En moyenne, un féminicide est commis tous les trois jours en France. À titre de comparaison, les hommes représentent quant à eux 27 victimes sur l’année 2022, soit 6 de plus que l’année précédente (+28,57%).

Selon les informations du ministère de l’Intérieur, "la dispute et le refus de la séparation demeurent les principaux mobiles du passage à l’acte". Ces crimes sont principalement perpétrés au sein même du domicile du couple, de l’auteur ou de la victime. Les faits sont commis le plus souvent par arme blanche ou arme (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite