Marchés français ouverture 5 h 26 min
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,93 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,75 (+0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1725
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    40 202,20
    -824,77 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 179,07
    -46,46 (-3,79 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     

Féminicide dans le Gard: le mari mis en examen et écroué

·1 min de lecture
Police (illustration)  - AFP
Police (illustration) - AFP

Un homme de 72 ans, soupçonné d'avoir mortellement blessé par arme blanche sa femme samedi à Vauvert (Gard), a été mis en examen ce lundi pour "meurtre sur conjoint" et écroué, a appris l'Agence France-Presse (AFP) auprès du parquet de Nîmes.

Cette mère de famille, âgée d'une quarantaine d'années, a été poignardée à plusieurs reprises par son époux et père de ses trois enfants, devant l'adolescente du couple, dans le quartier populaire des Bosquets.

L'autopsie réalisée lundi matin au CHU de Nîmes relève six coups de couteau dont un mortel porté au niveau de l'abdomen, deux autres coups de couteau au dos et trois aux bras, a expliqué le vice-procureur Arnaud Massip qui évoque un contexte de jalousie.

Aucun antécédent judiciaire

Le septuagénaire, qui a reconnu les faits durant la garde à vue, n'avait aucun antécédent judiciaire, a précisé une source proche de l'enquête.

"On est dans un drame familial, avec des enfants qui ont perdu leur mère et qui vont être privés de leur père", a souligné sobrement Me Marc Roux, l'avocat du mis en cause, qui refuse d'en dire plus à ce stade.

En 2020, 90 féminicides ont été officiellement recensés en France, contre 146 l'année précédente.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles