Marchés français ouverture 7 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 438,73
    +458,52 (+1,58 %)
     
  • BTC-EUR

    38 135,61
    +876,28 (+2,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    920,65
    -12,48 (-1,34 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Eyevensys sélectionnée pour le programme French Tech 120

·5 min de lecture

Eyevensys, une société de biotechnologie privée au stade clinique qui développe des thérapies géniques non virales pour les maladies ophtalmiques, a annoncé aujourd’hui que sa participation au programme French Tech 120 a été acceptée pour 2021.

Ce programme, lancé par le gouvernement et géré par La French Tech, soutient 120 start-ups françaises à un stade de développement avancé (late stage) et en phase d’hypercroissance. Les sociétés participantes bénéficient de plusieurs initiatives élaborées pour répondre aux besoins d’entreprises à ce stade de développement. Citons notamment l’accès illimité aux services gouvernementaux, publics et ministériels, ainsi que l’offre de services sur mesure par des organismes partenaires. Les participants bénéficieront également de leur collaboration avec la communauté French Tech 120 ainsi que d’une analyse des besoins, qui aidera à définir les futures réglementations.

« Nous sommes honorés d’avoir été sélectionnés pour le programme French Tech 120 et nous sommes enthousiastes à l’idée des opportunités que cela représente pour notre entreprise en pleine croissance. Nous allons nous appuyer sur nos acquis et les enseignements de nos premiers essais, qui viennent valider notre plateforme technologique d’administration oculaire de médicaments en continu. Celle-ci exploite la puissance de la thérapie génique pour administrer des protéines thérapeutiques au fond de l’œil pendant 6 mois ou plus », a déclaré Patricia Zilliox, PhD, présidente et directrice générale. « Nous continuons à faire progresser nos programmes, y compris nos travaux sur la DMLA humide et la rétinite pigmentaire, et nous sommes ravis d’avoir le soutien du programme La French Tech pour nous rapprocher de notre objectif : celui d’offrir aux patients des options thérapeutiques plus pratiques et moins invasives pour ces maladies et bien d’autres. »

La société a mis au point un système d’électrotransfection, un dispositif médical novateur qui fait appel à l’électroporation pour administrer des plasmides d’ADN propriétaires codant pour des protéines thérapeutiques dans le muscle ciliaire de l’œil. La technologie d’Eyevensys transforme l’œil en une usine biologique, permettant au muscle ciliaire de produire la protéine thérapeutique. La protéine sécrétée atteint le fond de l’œil, y compris la rétine et la choroïde.

Les premières versions du système d’électrotransfection ont été récemment validées par les premiers essais portant sur EYS606 pour le traitement de l’uvéite chronique non infectieuse. De nouvelles versions optimisées de cette technologie seront introduites dans le cadre de programmes de développement ultérieurs, notamment du projet de développement prioritaire EYS809 d’Eyevensys, conçu pour traiter la DMLA humide, et d’EYS611, qui ciblera initialement la rétinite pigmentaire. Les essais relatifs à ces traitements en cours de développement sont respectivement en phase préclinique et en phase d’autorisation IND (nouveau médicament de recherche).

Francine Behar-Cohen, fondatrice et directrice de l’innovation d’Eyevensys, discutera du pipeline de la société et de l’application de sa technologie propriétaire lors de la conférence d’OIS sur la thérapie génique, qui se tiendra le 18 février 2021.

À propos d'Eyevensys

Eyevensys est une société de biotechnologie privée au stade clinique qui développe une technologie innovante visant à permettre la production intraoculaire régulière de protéines thérapeutiques pour traiter un large éventail de maladies ophtalmiques.

Développée par le Pr Francine Behar-Cohen, la technologie propriétaire d’Eyevensys utilise l’électroporation pour administrer des plasmides d’ADN codant pour des protéines thérapeutiques dans le muscle ciliaire de l’œil. Cette approche, qui permet la production intraoculaire en continu de protéines thérapeutiques, a été développée afin de ne pas avoir à répéter plusieurs injections intra-vitréennes et d’élargir les options de traitement pour les maladies du fond de l’œil.

Eyevensys fait progresser le développement d’un plasmide à deux gènes, EYS809, qui exprime deux protéines thérapeutiques, un puissant inhibiteur du VEGF et une protéine endogène aux propriétés anti-angiogéniques et antifibrotiques, afin de traiter la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) humide et potentiellement la rétinopathie diabétique, l’œdème maculaire diabétique et l’occlusion de la veine centrale de la rétine.

Eyevensys développe également EYS611, un traitement pour la rétinite pigmentaire et potentiellement d’autres affections dégénératives de la rétine, dont le glaucome et les stades avancés de la forme « sèche » de la DMLA. Le traitement code pour un puissant chélateur du fer doté de propriétés antioxydantes et neuroprotectrices endogènes. Dans les modèles animaux, le traitement s’est avéré sûr et efficace pour préserver et ralentir la dégénérescence de la structure et de la fonction de la rétine. EYS611 a obtenu le statut de « médicament orphelin » pour le traitement de la rétinite pigmentaire dans l’Union européenne et aux États-Unis.

Eyevensys a enfin développé EYS606, un nouveau traitement potentiel pour les patients souffrant d’uvéite chronique non infectieuse (UCNI). Ce traitement a été utilisé pour valider le système d’électrotransfection propriétaire de la société. Dans le cas d’EYS606, ce système est combiné à des plasmides codant pour la production d’une puissante protéine de fusion qui neutralise l’activité de TNFα, une cytokine dont le rôle essentiel a été démontré dans la médiation de l’inflammation intraoculaire en cas d’UCNI. EYS606 fait actuellement l’objet de deux essais cliniques, une étude de phase I/II dans l’UE et l’étude Electro, un essai clinique de phase II aux États-Unis. EYS606 a reçu le statut de médicament orphelin de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour le traitement de l’UCNI.

Eyevensys a été fondée en 2008. La société, qui dispose de bureaux à Paris, en France, et aux États-Unis, est financée par le Boehringer Ingelheim Venture Fund, Pureos Bioventures, Bpifrance via le fonds Innobio, CapDecisif, Inserm Transfert Initiative, Pontifax et le Global Health Sciences Fund.

Pour plus d’informations sur Eyevensys, veuillez visiter www.eyevensys.com.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210215005052/fr/

Contacts

Contact avec les médias :
Marion Janic, RooneyPartners
mjanic@rooneyco.com
+1 646.537.5649