Publicité
Marchés français ouverture 8 h 43 min
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,29 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,79 (+1,10 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,09 (-1,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    +0,0035 (+0,33 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,76 (-1,38 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 203,72
    -476,21 (-0,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 484,77
    +16,67 (+1,13 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     

Eya retrouvée: quel suivi psychologique pour la petite fille?

AFP

Eya, 10 ans, enlevée jeudi matin par son père à Fontaine (Isère), a été retrouvée vendredi au Danemark. Sa mère, en lien avec les autorités du pays, est actuellement en route pour la retrouver. Johanna Rozenblum, psychologue-clinicienne et consultante BFMTV, a détaillé sur notre plateau la prise en charge psychologique qui va concerner la fillette "pour établir les séquelles que les derniers jours ont eu sur elle".

Dans les premiers temps, "il va falloir respecter sa temporalité, voir si elle a envie de parler tout de suite ou non", explique la spécialiste.

"Il va falloir l'écouter, lui donner des explications sur le récit de cette escalade qui a conduite à son enlèvement par un parent", indique-t-elle.

Un parent dans l'éducation d'un enfant représente "la figure référente, qui apporte le soin, la sécurité", cela est donc "extrêmement perturbant" qu'il l'enlève. "Il faut pouvoir lui permettre de parler, de poser des questions, être à disposition pour lui répondre et entendre ses mots

"On l'accompagne progressivement"

Dans les prochains jours, l'intimité d'Eya "devra être préservée", poursuit Johanna Rozenblum. Car, si son identité a dû être dévoilée en partie pour la retrouver, "il faut retrouver une intimité intrafamiliale, pour que de nouveau elle se sente protégée par sa mère et son entourage", explIque-t-elle.

PUBLICITÉ

En matière de psychotrauma, "il est très difficile d'avancer et d'imaginer les conséquences qu'auront un événement traumatique". "Certaines personnes vont avoir des phobies et être envahies de symptômes anxio-dépressifs, quand d'autres vont réussir progressivement à réintégrer une vie classique."

Pour la psychologue-clinicienne, il faudra donc être à l'écoute de cette petite fille, afin qu'elle retrouve une vie sociale et qu'elle ne se renferme pas sur elle: "Si elle veut retrouver ses copines, on l'accompagne progressivement. Si elle a besoin de temps pour souffler, pour retrouver, pour se sentir en sécurité et ensuite retrouver un milieu social ordinaire on respecte sa temporalité."

Enlevée par son père et un complice

Jeudi matin, vers 8h30, Eya a été enlevée boulevard Joliot-Curie à Fontaine, dans la banlieue de Grenoble, alors qu'elle se trouvait avec sa mère. Son père était accompagné d'un complice, cagoulé, pour la soustraire de force. La mère a été aspergée de gaz lacrymogène.

Les deux hommes et la petite fille ont ensuite été retrouvés, d'après les informations de BFMTV, dans la ville de Rødbyhavn, au sud-est du Danemark. Ce petit port danois est connu pour voir transiter des ferries depuis Puttgarden, au nord-est de l'Allemagne.

Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Grenoble des chefs de violences aggravées de trois circonstances après l'enlèvement de l'enfant de 10 ans devant son établissement scolaire.

Article original publié sur BFMTV.com