Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 933,93
    +937,57 (+1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 394,06
    +81,44 (+6,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Eya retrouvée: que risque le père de la fillette?

Eya retrouvée: que risque le père de la fillette?

La petite fille de 10 ans a été retrouvée vendredi au Danemark. Elle avait été enlevée jeudi en Isère alors qu'elle était sur le chemin de l'école par son père et un complice.

Après le soulagement vient le temps de la justice. Le père d'Eya, 10 ans, a été interpellé vendredi au Danemark, en compagnie d'un complice, et de sa fille. Ils sont suspectés d'avoir enlevé la fillette jeudi. Que risque le père?

Un an de prison et 15.000 euros d'amende

Selon le Code pénal, l'enlèvement d'enfant, ou plutôt la "soustraction d'un enfant mineur des mains de ceux qui exercent l'autorité parentale ou auxquels il a été confié ou chez qui il a sa résidence habituelle", est punie par la loi.

PUBLICITÉ

Pour que le délit soit prouvé, il faut que l'enfant ait été enlevé à sa famille ou à ses tuteurs de façon volontaire et durable, mais aussi que l'auteur de cet enlèvement soit mené à son initiative, d'après lemag-juridique.com.

L'auteur de l'enlèvement encourt "un an d'emprisonnement et 15.000 euros d'amende" lorsque l'auteur est un ascendant, comme c'est le cas pour Eya. La peine encourue grimpe à 5 ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende si l'enlèvement avait été réalisé par un tiers.

Une peine alourdie par des circonstances aggravantes?

Par ailleurs, des circonstances aggravantes peuvent alourdir la peine. Le Code pénal prévoit trois cas de figures: le mineur est retenu pendant plus de 5 jours sans que ses parnets ou tuteurs ne sachent où est l'enfant, l'enfant a été emmené et retenu à l'étranger sans autorisation et enfin l'auteur de l'enlèvement a été déchu de son autorité parentale.

Si l'une au moins de ces circonstances aggravantes est retenue par la justice, la peine encourue monte à trois ans de prison et 45.000 euros d'amende. Ce pourrait être le cas du père d'Eya, puisque la fillette a été retrouvée vendredi au Danemark après avoir été enlevée en France.

Des peines complémentaires sont également possibles, comme le retrait des droits civils, civiques et de famille ou l'interdiction d'exercer une activité professionnelle en lien avec les mineurs.

Le père bientôt remis aux autorités françaises

Une information judiciaire a été ouverte vendredi notamment pour "violences aggravées" sur la mère de l'enfant ainsi que "soustraction par ascendant" et complicité. Le père et son complice ont été visés par des mandats d'arrêt délivrés et "diffusés dans le cadre d'un mandat d'arrêt européen", selon le parquet de Grenoble.

Ces mandats ont été transmis au juge danois, puisque le père et son complice sont ce samedi toujours retenus par les forces de l'ordre danoises. Les policiers locaux vont désormais évaluer la validité de ces mandats d'arrêt.

D'ici seulement quelques semaines, l'homme de 53 ans devrait être remis à la France pour y être jugé et placé en détention provisoire à la demande du procureur.

Interpellés à la descente d'un bateau

La jeune Eya, 10 ans, a été retrouvée vendredi soir au Danemark. Elle avait été enlevée jeudi matin par son père et un complice alors qu'elle se rendait à l'école à pieds avec sa mère à Fontaine, en Isère.

Le père et son complice ont été interpellés sans encombre dans la ville de Rødbyhavn, au sud-est du Danemark. Selon nos informations, les policiers avaient obtenu l'information selon laquelle le père, son complice et sa fille prenaient un bateau depuis l'Allemagne et en direction du Danemark. Une information transmise aux policiers danois qui ont ensuite pu les interpeller à la descente du bateau.

Une alerte enlèvement a été déclenchée jeudi, avant d'être levée le lendemain, alors que la jeune fille n'avait pas encore été retrouvée. Le procureur de la République de Grenoble Éric Vaillant a salué vendredi sur BFMTV la "formidable coopération internationale" qui a permis de retrouver la fillette en moins de 48 heures.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Me Mélanie Muridi, avocate de la mère d'Eya: "Dans quelques heures, elle pourra revoir sa fille"