Marchés français ouverture 4 h 10 min
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • Nikkei 225

    27 405,24
    -28,16 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0851
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    21 857,14
    -212,59 (-0,96 %)
     
  • BTC-EUR

    21 078,01
    -909,38 (-4,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,76
    -19,11 (-3,55 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     

Exposition : A Beaubourg, les petits papiers des grandes chansons de Gainsbourg

Christian Simonpiétri / Sygma via Getty Images

stylo stylé - La Bibliothèque du Centre Pompidou, à Paris, accueille jusqu’au 8 mai une exposition gratuite, « Serge Gainsbourg, le mot exact », abordant l’œuvre de l’artiste sous l’angle littéraire

« Laissez parler les p’tits papiers », avait écrit Serge Gainsbourg dans la chanson popularisée par Régine. L’occasion nous est donnée d’écouter ce qu’ils ont à nous dire. Des dizaines de manuscrits, tapuscrits, articles de journaux et autres curiosités - comme ces pages de livres arrachées pour conserver les dédicaces de leur auteur - sont réunis à la Bibliothèque publique d’information (Bpi) du Centre Pompidou à Paris. Ils composent l’exposition Serge Gainsbourg, le mot exact, qui aborde l’œuvre de l’artiste par le versant littéraire. Gratuite et ouverte jusqu’au 8 mai, elle permet de reconstituer les sources d’inspiration et le processus d’écriture de celui qui a créé quelque 550 chansons entre 1954 et 1990.

« Il est touchant de voir son rapport au papier, à l’encre, aux livres », confie à 20 Minutes Anatole Maggiar, co-commissaire de l’exposition. Au début de la visite, plusieurs ouvrages venus de la bibliothèque de l’artiste attendent les curieux. « Il y a ceux qui ont marqué son enfance, comme les Contes d’Andersen, et tout un pan de littérature classique, comme Adolphe de Benjamin Constant, qui comptait énormément pour lui, ou A rebours de Huysmans », poursuit notre guide. Au côté d’u(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Street art : Une œuvre française parmi les plus belles fresques du monde
Seconde Guerre mondiale : Sur les traces de la rafle oubliée du Vieux-Port de Marseille
Bretagne : C'est quoi ce musée mondial du cure-dent qui vient d'ouvrir ?