La bourse est fermée

Les exportations de rosés de Provence explosent

1 / 2

Les exportations de rosés de Provence explosent

Les vins rosés de Provence s'internationalisent à vitesse grand V. Leurs exportations ont bondi de 36% en un an, après deux années de croissance au-dessus des 30%. En tête des acquéreurs: les Américains.

Les vins rosés de Provence, encore moqués il y a une vingtaine d'années, confirment leur formidable envolée à l'étranger, en particulier aux États-Unis qui ont absorbé la moitié des exportations l'an passé. "Le phénomène d'internationalisation des vins rosés de Provence s'accélère", a déclaré jeudi Brice Eymard, directeur-général du Conseil interprofessionnel des vins de Provence, lors d'une conférence de presse à Paris.

"Jusqu'en 2010-2011, on en exportait assez peu, la France étant alors le principal producteur et consommateur, et on voit maintenant la part de l'exportation s'accélérer nettement", a-t-il dit. En volume, les exportations de vins rosés, qui avaient déjà augmenté de 34% entre 2014 et 2015, et de 31% entre 2015 et 2016, ont encore fait un bond de 36% entre 2016 et 2017.

Les ventes augmentent partout dans le monde

En valeur, après un bond initial de 48% entre 2014 et 2015, la hausse s'est poursuivie à +35% entre 2015 et 2016, et à +38% entre 2016 et 2017, selon les chiffres du CIVP, basés sur les statistiques des douanes. Le prix moyen à l'exportation (hors taxes) a quasiment doublé en moins de 10 ans: En 2008, le "col" de rosé moyen s'exportait à 2,56 euros au départ de la cave professionnelle, et en 2017 il partait à 4,44 euros, selon le CIVP.

Les États-Unis sont devenus le premier pays d'exportation, mais les ventes augmentent partout dans le monde, avec neuf...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi