La bourse ferme dans 6 h 34 min
  • CAC 40

    6 529,65
    +5,21 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 751,56
    -5,66 (-0,15 %)
     
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,04 (+0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0244
    +0,0049 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 807,70
    +2,50 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    23 252,54
    -436,29 (-1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    555,90
    +13,02 (+2,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,57
    -1,19 (-1,31 %)
     
  • DAX

    13 649,13
    -38,56 (-0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 488,80
    +6,43 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,14 (-0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    20 003,44
    -42,33 (-0,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,2119
    +0,0038 (+0,31 %)
     

Explosion d'une poudrerie à Bergerac : Des accidents fréquents sur les sites Seveso

Explosion d'une poudrerie à Bergerac : Des accidents fréquents sur les sites Seveso

RISQUES - Plusieurs explosions ont eu lieu mercredi dans une poudrerie de Bergerac, faisant au moins un blessé grave et sept blessés « en urgence relative »

Mercredi, huit personnes ont été blessées par « plusieurs explosions » sur le site de la poudrerie Eurenco à Bergerac (Dordogne), classé Seveso « seuil haut ». Les accidents ne sont pas rares sur les plus de 1.000 sites industriels classés Seveso en France, même si les cas graves restent limités. Si le rôle du réchauffement n’est pas établi dans cet accident, autorités et experts soulignent qu’il va falloir tenir compte de cette nouvelle réalité.

Chimie, raffinage, munitions, engrais… : la France comptait 1.302 établissements Seveso sur son territoire en 2021, dont 691 dits « seuil haut ». Ce seuil est fonction de la quantité totale de matières dangereuses présentes sur site. Cette classification des sites dangereux prend le nom de la ville italienne de Seveso, qui a connu un rejet accidentel de dioxine en 1976.

Catastrophe du site AZF

Cet accident « a incité les États européens à se doter, à travers la mise en œuvre de la directive Seveso, d’une politique commune en matière de prévention des risques industriels majeurs », rappelle le gouvernement. Cette directive a été adoptée initialement en 1982 puis révisée deux fois, la dernière version (SEVESO 3) datant de 2012.

La France s’est aussi dotée d’une loi « risques » en 2003, à la suite de la catastrophe du site AZF, (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Côtes-d’Armor : Une femme meurt écrasée par le tracteur conduit par son mari
Bretagne : L214 cible un élevage de cochons et dénonce le scandale des algues vertes
Inde : Au moins 42 personnes victimes d'un alcool frelaté
Hautes-Pyrénées : Un homme de 22 ans se tue en kayak sur la neige
Bordeaux : Deux blessés graves après une fuite d’ammoniac dans une usine Seveso

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles