La bourse ferme dans 6 h 34 min
  • CAC 40

    6 618,12
    -13,03 (-0,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 113,28
    -9,15 (-0,22 %)
     
  • Dow Jones

    34 196,82
    +322,58 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,1946
    +0,0011 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 783,00
    +6,30 (+0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    28 733,38
    +619,49 (+2,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    821,02
    +34,40 (+4,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,38
    +0,08 (+0,11 %)
     
  • DAX

    15 551,14
    -38,09 (-0,24 %)
     
  • FTSE 100

    7 120,29
    +10,32 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    14 369,71
    +97,98 (+0,69 %)
     
  • S&P 500

    4 266,49
    +24,65 (+0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    29 066,18
    +190,95 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    29 288,22
    +405,76 (+1,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,3907
    -0,0014 (-0,10 %)
     

Exode urbain, fin des bureaux... le monde d'avant est-il vraiment enterré ?

·1 min de lecture

Il est de bon ton de parler avec dédain du monde d’avant. Dans l’immobilier plus encore que dans n’importe quel domaine, prévaut l’idée que ni les envies ni les besoins ne ressembleront à ce qu’ils étaient, comme si les ruptures les plus brutales et les plus franches affectaient nos marchés et nos habitudes, pour habiter, pour travailler, pour consommer. C’est une authentique idéologie qui s’installe : elle aveugle sur l’ampleur réelle des changements, et surtout elle jette sur le passé un regard déformé en desservant au fond les évolutions, plus lentes et plus progressives et plus profondes que de simples réactions à un événement, aussi grave eût-il été. Ce sont ces aspirations intimes, ces lames de fond qu’il faut identifier, loin de l’instant, loin même du moment.

Oui, la pandémie a catalysé des mouvements qui étaient déjà à l’œuvre avant elle, qu’on parle de l’intérêt des ménages pour une meilleure qualité de vie et par conséquent pour les villes moyennes, plus calmes, plus humaines, plus aérées, ou qu’on parle d’une plus grande flexibilité dans le travail, notamment grâce au télétravail. Idem pour les lieux de commerce, déclarés clusters à haut risque, surtout pour certains rayons, barrés façon scènes de crime : au fond, commander sur Amazon, Ebay ou Wish était déjà une tendance, qui n’a fait que s’accélérer. Même les restaurants ont donné le sentiment d’être périmés: au fond, il est plus simple de ne pas bouger de chez soi et d’y consommer la cuisine préparée ailleurs. Beaucoup (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Immobilier : face à la flambée des résidences secondaires, un Breton plaide pour un statut de résident
Réforme des APL : une étude confirme que tous les jeunes sont perdants
Crédit immobilier : emprunter après 55 ans, c’est possible, mais à quelques conditions
Encadrement des loyers : les annonces immobilières illégales traquées
Immobilier : les agglomérations où les prix des appartements neufs augmentent le plus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles