La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 299,33
    -94,42 (-0,27 %)
     
  • Nasdaq

    14 072,86
    -101,29 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 441,30
    +279,50 (+0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,2134
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    28 638,53
    -203,60 (-0,71 %)
     
  • BTC-EUR

    32 954,29
    -68,43 (-0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    993,61
    -17,00 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 246,59
    -8,56 (-0,20 %)
     

Exercice comptable : définition, durée et clôture

·1 min de lecture

L’exercice détermine la période durant laquelle une entreprise enregistre toutes ses opérations comptables. Cet exercice est d’une durée de 12 mois. L’article L123-12 du Code de commerce précise que l’exercice est obligatoire pour toute personne physique ou morale. La lecture de l’exercice est importante pour tous les partenaires de l’entreprise (actionnaires, par exemple) à qui elle procure une vision financière globale.

C’est lors de la clôture de l’exercice que tous les faits économiques affectant la vie d’une entreprise sont recensés. A cette date, l'exercice est figé (modification des écritures impossible) et il sert de base aux états financiers.

Traditionnellement, l’exercice comptable dure 12 mois et est généralement calé sur l’année civile. Toutefois, rien n’oblige une entreprise à faire coïncider le point d’entrée et de sortie de son exercice comptable avec le 1er janvier et le 31 décembre. L’activité de l'entreprise peut conditionner le choix de la date de clôture. Ainsi, une entreprise dont l'activité est cyclique peut choisir un moment correspondant à la fin de la saison afin de présenter des comptes et un solde de trésorerie positif.

A noter : le premier exercice comptable d’une entreprise n'a pas de durée minimale, mais sa durée maximale ne doit pas dépasser 2 ans, sans dépasser 2 fois la date du 31 décembre.

A l'issue de l'exercice comptable, l'entreprise procède à l'établissement de ses états financiers : le bilan, le compte de résultat et l’annexe.

Le dépôt de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rapprochement bancaire : définition et objectif
Chômage technique : procédure et salaire en cas d'activité partielle
ESN (Entreprise de Services Numériques) : définition et fonctionnement
Régime indemnitaire : définition, bénéficiaires et montant
Promesse d’embauche : valeur, forme et retrait