La bourse ferme dans 8 h 1 min
  • CAC 40

    6 685,10
    -91,15 (-1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 057,31
    -52,20 (-1,27 %)
     
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1340
    +0,0047 (+0,42 %)
     
  • Gold future

    1 794,70
    +9,50 (+0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    49 841,07
    -1 143,56 (-2,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 425,82
    -3,11 (-0,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,29
    -1,66 (-2,37 %)
     
  • DAX

    15 102,86
    -178,00 (-1,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 031,98
    -77,97 (-1,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     
  • Nikkei 225

    27 821,76
    -462,16 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 475,26
    -376,98 (-1,58 %)
     
  • GBP/USD

    1,3336
    +0,0024 (+0,18 %)
     

EXCLUSIF - Malheureux à Paris ou sa région, plus d'un cadre sur deux veut changer d'air

·2 min de lecture

Selon une étude du site Cadremploi, que révèle ce jeudi en exclusivité Europe 1, près de la moitié des cadres franciliens ne sont pas satisfaits de leur situation, aussi bien professionnelle que personnelle. La plupart envisagent de quitter Paris et sa région pour retrouver de la tranquillité et de la sérénité.

Si, pour les touristes, Paris fait encore rêver, ce n'est visiblement plus le cas pour une majorité de cadres, vivant et travaillant dans la capitale et sa région. Selon les conclusions d'une étude du site Cadremploi, que révèle ce jeudi Europe 1 en exclusivité, ils sont 52% à ne pas être satisfaits de leur situation. Pire, huit personnes interrogées sur dix pensent quitter la région francilienne, devenue morose à leurs yeux, dans les trois prochaines années.

>> Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Raison principale de ce désamour : le coût de la vie en région parisienne. Pour près de 80% des sondés, vivre à Paris ou en banlieue coûte trop cher. À cela s'ajoute le rythme stressant du quotidien, mais aussi le temps passé dans les transports, avec plus d'une heure par jour en moyenne. Un trajet qui peut rapidement tourner au cauchemar pour les automobilistes coincés dans les bouchons, ou les utilisateurs des transports en commun. 

Qui franchit le pas ?

Tout cela génère ce ras-le-bol qui pousse huit cadres sur dix à vouloir partir en régions, où l'herbe, espèrent-ils, est sans doute plus verte. À la recherche de plus d'espace, de moins de nuisance, ces Franciliens rêvent de trouver une meilleure qualité de vie et un équilibre plus stable entre vie professionnelle et vie personnelle.

Sauf qu'entre la parole et les actes, il y a souvent un pas que ces cadres malheureux hésitent à franchir. Près de deux tiers d'entre eux évoquent a...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles