La bourse ferme dans 21 min
  • CAC 40

    6 096,00
    +48,69 (+0,81 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 554,79
    +15,91 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    31 516,90
    +78,64 (+0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0525
    -0,0061 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 822,20
    -2,60 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    19 782,38
    -75,55 (-0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,06
    +3,99 (+0,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,14
    +0,57 (+0,52 %)
     
  • DAX

    13 260,22
    +74,15 (+0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 330,30
    +71,98 (+0,99 %)
     
  • Nasdaq

    11 458,09
    -66,46 (-0,58 %)
     
  • S&P 500

    3 899,76
    -0,35 (-0,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,45 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,2200
    -0,0070 (-0,57 %)
     

EXCLUSIF Législatives 2022: les macronistes reprennent le dessus sur la gauche

Sipa

EXCLUSIF - Dans le tout premier sondage réalisé sur l'"offre réelle" pour les législatives, la majorité continue de distancer la Nupes de Jean-Luc Mélenchon. Le Rassemblement national est à la peine.

C’est une évolution méthodologique qui change la donne. Pour la toute première fois, notre enquête Harris interactive* publiée ce mercredi 1er juin a testé les intentions de vote au premier tour des élections législatives en fonction de "l’offre réelle", c’est-à-dire en proposant à chaque personne interrogée la liste effective des candidats dans sa propre circonscription. Une innovation qui permet d’affiner la mesure des intentions de vote et de mieux rendre compte des rapports de force dans la lutte pour le contrôle du Palais-Bourbon. Avec ce nouveau mode de calcul, petite surprise, ce sont les macronistes qui repassent en tête au premier tour du scrutin. Les candidats "Ensemble" sont crédités de 27% des intentions de vote, , quand la gauche réunie sous la bannière de la Nupes perd quatre points à 26%. Le Rassemblement national de Marine Le Pen est quant à lui distancé avec 21% des intentions de vote (stable). Si l’union de la gauche s’effrite, c’est notamment parce que, pour la première fois, sont comptabilisées les candidatures dissidentes ou non soutenues par la Nupes, qui recueillent 4% des intentions de vote. Derrière les trois blocs issus du premier tour de la présidentielle, les alternatives sont réduites à portion congrue: elles subsistent seulement à droite et à l’extrême droite avec 9% pour Les Républicains et 7% pour Reconquête!, le parti d’Éric Zemmour.

La projection en nombre de sièges sur "offre réelle" , même si elle voit l’avance de la majorité rehaussée avec 300 à 350 sièges, largement au-delà des 289 nécessaires pour obtenir la majorité absolue. L’union de la gauche deviendrait quant à elle la deuxième force politique à l’Assemblée nationale malgré une amplitude large avec entre 96 et 160 sièges. Dans le détail, La France insoumise serait assurée d’être le premier groupe parlementaire avec 54 à 80 sièges, quand ses partenaires d’EELV obtiendraient 18 à 33 sièges, le Parti socialiste 16 à 32 sièges et le Parti communiste 8 à 15 sièges. Les candida[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles