La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 270,96
    -82,18 (-0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

Exclu. "TF1 a été minable, je n'ai pas eu de salaire..." : Sophie Favier revient sans langue de bois sur son expérience qui s'est très mal terminée (VIDEO)

·2 min de lecture

Ce vendredi 25 juin, Éric Dussart reçoit Sophie Favier dans son podcast Radar, qui nous permet de retrouver celles et ceux qui ont disparu de nos écrans. L'animatrice est revenue sans filtre sur sa carrière à TF1... Et tout n'a pas été tout rose.

Dans les années 80, son physique et son petit cheveu sur la langue ont fait d'elle une figure très populaire de la télévision française. Sophie Favier, qui était apparue pour la première fois à la télévision dans le Collaro show puis avait tenu le rôle d’une coco-girl dans l’émission Co-Co Boy de Stéphane Collaro, est venue donner de ses nouvelles ce 25 juin dans le podcast Radar animé par Éric Dussart pour RTL. L'animatrice de 57 ans avait aussi été à la tête de sa propre émission : Sophie sans interdit, en 1993. Mais il n'y aura eu qu'un seul numéro. Et l'intéressée en a dévoilé les raisons.

"Je n'ai pas eu de salaire pour ce truc"

"Parce que Gérard Louvin, qui est directeur des programmes de TF1, produisait Méfiez-vous des blondes avec Amanda Lear qui, le lendemain des audiences, était furieuse. C'est de bon ton, elle défend son bifteck" a-t-elle commencé à expliquer. Pas de place pour une autre présentatrice glamour sur la Une ? C'est ce que semble dire l'invitée d'Éric Dussart. "Voilà, j'ai été sacrifiée, tout bonnement, il n'y a pas eu de numéro 2, je le sais. Je n'ai pas eu de salaire pour ce truc, je crois que je n'ai eu qu'un bouquet de fleurs. Honnêtement, à l'époque, TF1 a été particulièrement minable", a dévoilé la présentatrice, sans langue de bois. Mais hélas pour elle, cette mésaventure va en fait marquer la fin de sa carrière sur la Première chaîne.

"J'ai eu honte d'aller aux Assedic, je me suis retrouvée sans rien"

"J'ai quitté Coucou c'est nous, j'ai tout perdu. J'ai eu honte d'aller aux Assedic, je me suis retrouvée sans rien. Plus rien. C'est moi qui ai claqué la porte, (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Ce contenu peut également vous intéresser :

Ça commence aujourd'hui : la production de l'émission et Faustine Bollaert rendent hommage à une ex-participante, brutalement décédée
Amandine Pellissard (Familles nombreuses : la vie en XXL) annonce une grande nouvelle : "C'est un projet qui me tient tant à coeur !"
Un candidat de Domino Challenge remporte l'épreuve ... Mais ne décroche pas un sourire ! (VIDEO)
"C'est hyper dur !" : Marion Cotillard gênée de mimer un coup de foudre avec Yann Barthès dans Quotidien
Pascal Praud tacle violemment Eric Dupond-Moretti sur son clash avec Gérald Darmanin et le compare à un "enfant de 5 ans" (VIDEO)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles