La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 683,74
    +548,75 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 051,64
    +222,13 (+2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9737
    +0,0139 (+1,45 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 109,04
    +415,56 (+2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    447,37
    +18,59 (+4,34 %)
     
  • S&P 500

    3 719,04
    +71,75 (+1,97 %)
     

Ex-négociateur du projet d'impôt mondial minimum, Pascal Saint-Amans quitte l’OCDE et rejoint Brunswick

© PATRICIA DE MELO MOREIRA / AFP

La page OCDE se tourne pour Pascal Saint-Amans, 53 ans. À la tête depuis 2012 du Centre de politique et d’administration fiscales de l’organisation, il a mené avec succès l’an dernier les négociations sur l’impôt mondial minimum sur le bénéfice des entreprises, conclues par un accord historique au G20. Le haut-fonctionnaire rejoindra le 1er novembre le cabinet d’affaires publiques, de communication et de conseil stratégique Brunswick à Paris en tant qu’associé monde. Il travaillera sur les sujets de régulation, y compris en matière de politique fiscale, et sur des questions de géostratégie.

Lire notre enquête - ENQUÊTE. Pascal Saint-Amans, haut-fonctionnaire à l'OCDE : la bête noire des évadés fiscaux

D’autres personnalités ont rejoint Brunswick, dont Pascal Lamy, ex-directeur de l’OMC.  Pascal Saint-Amans devrait aussi être nommé professeur dans une université Suisse.


Retrouvez cet article sur LeJDD