La bourse ferme dans 4 h 41 min
  • CAC 40

    5 766,73
    -16,68 (-0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 344,09
    -4,51 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9651
    -0,0037 (-0,39 %)
     
  • Gold future

    1 647,00
    -8,60 (-0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    19 822,31
    -92,01 (-0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,96
    -6,57 (-1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,21
    -0,53 (-0,67 %)
     
  • DAX

    12 255,66
    -28,53 (-0,23 %)
     
  • FTSE 100

    6 961,80
    -56,80 (-0,81 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0741
    -0,0116 (-1,07 %)
     

Evian, Badoit, Volvic : pourquoi vous ne trouvez plus ces eaux à Intermarché

Chris Stein / Getty Images

Intermarché tape du poing sur la table. Invité de BFM Business, le patron du groupement Les Mousquetaires a tenu à expliquer pourquoi certains produits étaient absents des rayons de ses supermarchés depuis quelques semaines. Il ne s'agit en aucun cas de pénuries, mais d'une question d'argent. Didier Duhaupand a ainsi reconnu ne pas être parvenu à des accords financiers avec certains industriels de l'agroalimentaire sur la hausse des prix à pratiquer.

D'après le patron d'Intermarché, plusieurs marques ont imposé des "hausses de prix à deux chiffres non justifiées". Parmi lesquelles : Evian, Badoit et Volvic (Danone Eaux). Faute de terrain d'entente, le groupement Les Mousquetaires a préféré prendre la décision de se passer de certains produits. Les bouteilles d'Evian sont donc aux abonnées absentes dans près de quatre magasins sur dix. "Il y a eu un changement de direction à la tête de Danone et les actionnaires leur demandent une profitabilité supérieure qui se traduit par des demandes de hausses de tarifs. C'est aussi simple que ça", a expliqué sur BFMTV Didier Duhaupand.

Une hausse que Danone justifie par l'augmentation de ses coûts de production. Pour le président du groupement Les Mousquetaires, les chiffres sont surévalués. "Nous sommes aussi industriels, nous avons des sources et nous savons la décomposition du prix industriel. On sait l'augmentation du prix du transport, on sait l'augmentation du prix du plastique et cette connaissance nous fait dire que les demandes qui (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Amazon : un sous-traitant employant plus de 600 personnes liquidé
Le pétrole est-il à la croisée des chemins ? Le conseil Bourse
Risque de récession en Europe, gare à un choc ! Le conseil Bourse
Airbnb paie un peu plus d'impôts en France, mais le montant reste très bas
CFM56, le moteur d’avion le plus produit au monde