La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 055,59
    -1 028,48 (-2,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    -0,0028 (-0,20 %)
     

EVerZom: la plateforme de bioproduction d’exosomes

·2 min de lecture

EVerZom s'est donné pour objectif de développer un procédé innovant de bioproduction d’exosomes utilisés pour des applications thérapeutiques en médecine régénérative. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux recherchés: 5 millions d’euros

La production de biomédicaments est une gageure technique, surtout dans les domaines émergents. Si les vésicules extracellulaires ou "exosome" ouvrent des perspectives intéressantes, par exemple pour soigner la maladie de Crohn, la production de ces "bouts de cellules" se heurte à des obstacles industriels: complexe, coûteuse, elle ne se fait encore qu’en très faibles quantités.

Fondée par la chimiste Jeanne Volatron (29 ans) et cinq associés en 2019, EverZom veut créer une plateforme industrielle spécialisée dans la production de ces fameux exosomes. La start-up exploite des recherches du laboratoire de recherche académique "Matière et systèmes complexes" de l’Université de Paris et du CNRS. L’innovation, protégée par trois brevets, lui permet de produire massivement et rapidement ces cellules pour le compte de laboratoires pharmaceutiques. "Concrètement, nous stimulons la production d’exosomes en agitant les cellules, selon une technique de stress mécanique", décode Jeanne Volatron.

Accompagnée par l’incubateur Paris Biotech Santé et l’accélérateur Wilco, la jeune société a remporté le prestigieux concours i-Lab en 2019, qui lui a apporté 245.000 euros de subventions. Elle a pu réunir un premier financement de 1,1 million d’euros, réunissant 300.000 euros apportés par des business angels et 800.000 euros issus du Programme des Investissements d’avenir. Une manne qui va permettre à EverZom de tester sa technologie pour un volume de 10 litres et réaliser sa première production clinique. Elle cherche de nouveaux fonds pour financer la production d’un bioréacteur de 50 litres. Au carrefour entre les sciences de la vie et l’industrie, ExoZom entend participer, grâce son procédé sans équivalent dans le monde, à la réindustrialisation en France.

Contact: jeanne.volatron@everzom.com

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi