La bourse ferme dans 40 min
  • CAC 40

    6 789,08
    +35,56 (+0,53 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 226,08
    +5,20 (+0,12 %)
     
  • Dow Jones

    35 689,49
    +198,80 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1677
    +0,0070 (+0,61 %)
     
  • Gold future

    1 794,80
    -4,00 (-0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    52 717,43
    +1 531,20 (+2,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,35
    +60,97 (+4,30 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,19
    -0,47 (-0,57 %)
     
  • DAX

    15 668,78
    -37,03 (-0,24 %)
     
  • FTSE 100

    7 247,39
    -5,88 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 402,09
    +166,26 (+1,09 %)
     
  • S&P 500

    4 589,95
    +38,27 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 820,09
    -278,15 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    25 555,73
    -73,01 (-0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3802
    +0,0059 (+0,43 %)
     

Evergrande et les taux d’intérêt à surveiller de près : le conseil Bourse du jour

·1 min de lecture

La Bourse renoue progressivement avec plus de volatilité, avec un VIX (baromètre de la volatilité des actions américaines) oscillant entre 17% et 29% depuis un mois. Il faut dire que les craintes sur l’inflation (renchérissement de l’énergie, des matières premières, hausse des salaires aux Etats-Unis…) font décoller les taux d’intérêt à 10 ans, un mouvement qui pèse sur la Bourse (et notamment sur les valeurs technologiques et les autres valeurs de croissance, encore plus sensibles à ce phénomène). “Les variations court terme à la hausse ou tout simplement la vitesse de progression du taux à 10 ans américain focalisent toutes les attentions”, met en garde CPR Asset Management.

Il faut dire que le PER (capitalisation boursière rapportée aux profits) des marchés actions (22,8 actuellement) est supérieur au niveau pré-Covid-19 (à fin 2019, le PER ressortait à 19,8), avec des profits revus à la baisse pour 2022, rapporte la société de gestion, pour qui c’est l’effet taux combiné à des publications trimestrielles moins extraordinaires que les deux précédentes qui risque de favoriser une correction baissière en Bourse d’ici fin 2021. Et si le taux à 10 ans américain franchit 2,2% (taux de distribution de dividende du marché actions américain), “le rendement garanti sera supérieur au rendement risqué”, ce qui peut favoriser une “réallocation des flux obligataires investis en actions par dépit”, met en garde CPR Asset Management.

>> A lire aussi - Bourse : une bulle historique a-t-elle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Bourse risque un krach, selon la Banque d’Angleterre, gare à des ajustements sur l’inflation, les taux et la croissance !
Dalma, l'assurance santé digitale pour chiens et chats
Le patron de Free (Iliad) Xavier Niel monte à plus de 20% d’Unibail Rodamco Westfield (URW)
Il donne un coup de frais aux appart-hôtels
Netflix : la série Squid Game provoque une pénurie de... chaussures !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles