Marchés français ouverture 2 h 13 min
  • Dow Jones

    34 751,32
    -63,07 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    15 181,92
    +20,39 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    30 483,14
    +159,80 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1776
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 765,45
    +97,60 (+0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    40 776,59
    -636,98 (-1,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 228,80
    -4,49 (-0,36 %)
     
  • S&P 500

    4 473,75
    -6,95 (-0,16 %)
     

Evergrande, poids lourd de l’immobilier en Chine, face à des "difficultés sans précédent", faillite en vue ?

·1 min de lecture

Evergrande est-il au bord de la faillite ? Ce fleuron de l'immobilier de l'immobilier en Chine a démenti des rumeurs en ce sens, mais peine néanmoins à rassurer. "Les récents commentaires publiés en ligne concernant une restructuration d'Evergrande sont complètement faux", a fait savoir le mastodonte chinois dans un communiqué publié sur son site internet. S'il a concédé être actuellement aux prises avec "des difficultés sans précédent", il a affirmé vouloir "assumer fermement ses responsabilités d'entreprise", se disant "pleinement concentré sur la reprise du travail et de l'activité".

En outre, Evergrande "protégera les transactions immobilières" et "entend faire tout son possible pour rétablir le cours normal des opérations commerciales et garantir pleinement les droits et intérêts légaux des clients", ajoute le communiqué. Un rapport publié la semaine dernière par Capital Economics indique qu'Evergrande comptait fin juin 1,4 million de biens immobiliers qu'il s'est engagé à terminer. La société cotée à Hong Kong a multiplié ces dernières années les acquisitions au prix d'un endettement colossal : son passif est actuellement estimé à 1,97 milliard de milliards de yuans, soit l'équivalent de 260 milliards d'euros.

>> A lire aussi - La Chine peut-elle dépasser les Etats-Unis ?

Inquiètes de ses capacités de remboursement à moyen terme, plusieurs agences mondiales de notation ont dégradé sa note ces dernières semaines, tandis que dans le même temps l'action du groupe a dégringolé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

70.000 emplois à pourvoir dans l'industrie en France "mais nous n'arrivons pas à recruter", dénonce Agnès Pannier-Runacher
Volotea à l’amende pour avoir payé en Espagne des pilotes travaillant à Bordeaux
Uber : la décision des Pays-Bas sur les chauffeurs est un coup dur !
Chine : 19 morts retrouvés après l’effondrement d’une mine de charbon
Pétrole : les prix au plus haut en un mois

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles