La bourse ferme dans 1 h 43 min
  • CAC 40

    6 551,74
    +79,39 (+1,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 771,73
    +46,34 (+1,24 %)
     
  • Dow Jones

    33 036,86
    +233,39 (+0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,0211
    +0,0024 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    1 798,50
    +7,30 (+0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    23 632,80
    +797,00 (+3,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    563,97
    +21,09 (+3,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,76
    -0,25 (-0,28 %)
     
  • DAX

    13 715,73
    +141,80 (+1,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 502,03
    +62,29 (+0,84 %)
     
  • Nasdaq

    12 806,81
    +149,25 (+1,18 %)
     
  • S&P 500

    4 177,37
    +32,18 (+0,78 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2129
    +0,0058 (+0,48 %)
     

Eutelsat-OneWeb: la future arme européenne face à SpaceX

Russian Space Agency Roscosmos/AFP - Handout

En rachetant la constellation OneWeb, Eutelsat serait le seul opérateur satellite à disposer de satellites en orbite géostationnaire (36.000km) et en orbite basse (450km). De quoi affronter la constellation Starlink de SpaceX sur les stratégiques marchés de la connectivité internet.

Pas de pause estivale dans le petit monde du spatial. L’opérateur français Eutelsat a , spécialiste de la connectivité internet par satellite, dont il détient déjà 23%. Eutelsat, troisième opérateur mondial (35 satellites télécoms sur l’orbite géostationnaire, à 36.000km de la Terre), mettrait ainsi la main sur un des projets de constellations de satellites en orbite basse (450km) les plus avancés: OneWeb a déjà placé sur orbite 428 des 648 satellites de sa constellation. Le groupe britannique est, pour l’instant, le seul concurrent vraiment opérationnel de la constellation Starlink de SpaceX, qui compte déjà plus de 2.600 satellites en orbit : le géant Amazon n’a pas encore commencé à lancer les satellites de sa , et le

Pourquoi cette opération? Pour comprendre, un petit rappel technique est nécessaire. Eutelsat s’appuie traditionnellement, pour la diffusion de chaînes de télévision comme pour la connectivité internet, sur de gros satellites situés en orbite géostationnaire (36.000km d’altitude). Ceux-ci ont l’avantage de rester de façon permanente au-dessus de la même zone géographique, à l’inverse des satellites en orbite basse, qui tournent à haute vitesse autour de la Terre. Ces satellites de 5 à 6,5 tonnes ont deux autres grands atouts: leur durée de vie (15-20 ans contre 5-8 ans pour l’orbite basse), et leur puissance. Le , qui doit être lancé le 6 septembre par une Ariane 5 depuis Kourou, pourra ainsi offrir, à lui seul, le haut débit à un demi-million de foyers.

Marché estimé à 16 milliards

Mais ces satellites dits GEO (Geostationnary Earth Orbit) ont une faiblesse: leur relatif éloignement de la surface terrestre génère une latence (délai de transmission des données) importante, rédhibitoire pour des applications comme les jeux en ligne ou le trading. A l’inverse, les satellites en orbite basse de Starlink ou OneWeb, bien plus proches du sol, offrent une latence bien plus faible. C’est cette complémentarité qui séduit Eutelsat. "L'entité combinée serait l[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles