La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 536,39
    +401,40 (+1,38 %)
     
  • Nasdaq

    10 980,26
    +150,76 (+1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9706
    +0,0108 (+1,13 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 149,31
    -466,57 (-2,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    445,72
    +16,94 (+3,95 %)
     
  • S&P 500

    3 701,68
    +54,39 (+1,49 %)
     

Eutelsat : un futur géant du haut débit

L’annonce le 25 juillet dernier d’un projet de fusion d'Eutelsat avec le britannique Oneweb avait provoqué une chute de 33% en deux séances du titre de la société française. Mais depuis le plus-bas du 26 juillet à 7 euros, le cours de l'opérateur satellitaire a repris 26%, à la première place du SBF 120. Plusieurs grands actionnaires ont profité du trou d'air pour acheter des actions, à commencer par Bpifrance Participations, présent au conseil d'administration, qui a acquis 7,2 millions de titres (3,1% du capital) entre le 27 juillet et le 25 août, à des prix allant de 7,34 à 8,84 euros, selon les déclarations faites à l'Autorité des marchés financiers. Le bras financier de l'État français a ainsi franchi le seuil des 20% du capital, détenant 23,1% des actions et des droits de vote. Le 5 août dernier, CMA CGM dépassait le seuil de 5%, à 5,03%. Les autres actionnaires sont le Fonds stratégique de participations (contrôlé par sept compagnies d’assurances) à 7,58%, puis China Investment Corporation à 5,99%. Nommée en janvier 2022 à la place de Rodolphe Belmer, la directrice générale, Eva Berneke, a elle aussi profité de la baisse du cours pour acheter 20 000 actions le 27 juillet dernier à 7,30 euros l’unité. Le directeur technique, Pascal Homsy, a fait de même le 29 juillet, pour 2 500 actions à 7,63 euros. Tout comme le directeur de la stratégie, Jean-Hubert Lenotte, pour 12 500 titres le 5 août à 8,35 euros. L’administratrice, Cynthia Gordon, a également acquis 3 225 titres le 28 juillet à 7,39 euros. En revanche, Blackrock affichait le 2 août dernier une position «vendeuse nette» correspondant à 2,03 % du capital. Les modalités du rapprochement entre Eutelsat et Oneweb ont pu troubler les esprits, notamment la suspension annoncée du dividende pendant deux ans après le Cliquez ici pour lire la suite