EUTELSAT : le dividende d'1 euro sera mis en en paiement le 22 novembre

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
E3B.BE22,850,00
AAPL531,6990,529
074150.KQ1 595,000,00
060540.KQ1 495,00-30,00


(AOF) - L'assemblée générale annuelle ordinaire et extraordinaire des actionnaires d'Eutelsat Communications, réunie le 8 novembre 2012 sous la présidence de Jean-Martin Folz, président du Conseil d'administration, a approuvé l'ensemble des résolutions soumises au vote, dont les comptes de l'exercice 2011-2012 et la modification statutaire proposée. Les actionnaires ont aussi approuvé la distribution d'un montant de 1 euro par action, en progression de 11% par rapport à l'exercice précédent.

Cette distribution, qui représente 67 % du résultat net attribuable au groupe, sera mise en paiement le 22 novembre 2012.


AOF - EN SAVOIR PLUS


- Implantés dans les zones dynamiques : Europe Centrale, Balkans, Russie, Afrique du Nord et Moyen-Orient ;
- Deux marchés finaux porteurs dans les pays émergents : la télévision par satellite et la téléphonie ;
- Perspectives encourageantes dans la télévision 3D et le très haut débit (technologies nécessitant davantage de capacités satellitaires) ;
- Politique généreuse de redistribution aux actionnaires.

Les points faibles de la valeur
- Forte exigence historique des investisseurs sur les perspectives de croissance. Sanction immédiate à la moindre mauvaise nouvelle ;
- Investisseurs échaudés par l'alerte sur résultats de mai 2012 ;
- Potentiel des nouveaux marchés finaux à confirmer ;
- Doutes sur les perspectives de KA-SAT (KOSDAQ: 060540.KQ - actualité) et retard sur le développement des applications professionnelles ;
- Difficultés financières de certains clients (Afrique, Moyen-Orient (Xetra: 864642 - actualité) ) ;
- Risques en cas de changement radical de technologie.

Comment suivre la valeur
- Statut défensif dans son secteur. Mais statut de valeur de croissance remis en cause par l'avertissement de mai 2012 ;
- Industrie consommant beaucoup de capitaux au départ puis dépenses opérationnelles limitées ;
- A suivre : les renégociations de contrats avec l'armée américaine (10% du CA), volonté de s'appuyer davantage sur sa propre capacité satellitaire (constellation MUOS) ;
- A suivre : le développement en Asie ;
- A suivre : l'éventuelle poursuite du désengagement d'Abertis (encore 8,3% du capital) ;
- A surveiller : la volonté d'Apple (NasdaqGS: AAPL - actualité) de se lancer sur le marché de la TV connectée ; menace de l'Over the Top TV (OTT (KOSDAQ: 074150.KQ - actualité) ) pour le modèle économique des plateformes de TV payante, principaux clients des opérateurs satellites.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Communication - Medias
Les perspectives sont mauvaises pour les recettes publicitaires des médias cette année, alors que 2011 marquait une rupture. D'après les données de la Direction générale des médias et des industries culturelles (DGMIC), le chiffre d'affaires de la presse nationale d'information générale avait progressé de 1,9% l'an passé et celui de la presse quotidienne nationale de 2,7%, alors qu'il était en baisse continue depuis 2007. Les recettes publicitaires des quotidiens nationaux, qui reculaient depuis 2005, avaient augmenté de 1,9%. Selon une étude publiée par Havas Media, la presse écrite devrait affronter une baisse de 5,9% de ses recettes publicitaires au troisième trimestre 2012. En revanche le numérique pourrait voir ses recettes publicitaires s'accroître de 8,6% sur ce même trimestre. Pour affronter un contexte peu porteur, de grands titres, comme ® Le Parisien ¯, ® Les Echos ¯ ou ® Le Monde ¯, lancent des suppléments. En attirant de nouveaux annonceurs cette stratégie peut s'avérer très fructueuse.