La bourse ferme dans 2 h 52 min
  • CAC 40

    5 796,51
    -1,47 (-0,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 701,98
    -4,01 (-0,11 %)
     
  • Dow Jones

    31 961,86
    +424,51 (+1,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2232
    +0,0064 (+0,53 %)
     
  • Gold future

    1 780,90
    -17,00 (-0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    41 946,19
    -180,62 (-0,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 024,00
    +29,33 (+2,95 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,14
    -0,08 (-0,13 %)
     
  • DAX

    13 951,23
    -24,77 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    6 677,87
    +18,90 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    13 597,97
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 925,43
    +44,06 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    30 168,27
    +496,57 (+1,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 074,17
    +355,93 (+1,20 %)
     
  • GBP/USD

    1,4141
    -0,0000 (-0,00 %)
     

EUTELSAT COMMUNICATIONS : RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2020-21

·37 min de lecture
  • Résilience confirmée dans le contexte du Covid-19 avec un chiffre d’affaires des Activités opérationnelles stable par rapport au premier trimestre

  • Génération de cash-flow libre discrétionnaire élevée couvrant largement le dividende

  • Progrès significatif de la stratégie Haut Débit Fixe permettant de préparer le retour à la croissance

  • Début d’exercice solide permettant de relever la borne basse de l’objectif de chiffre d’affaires 2020-21 et d’absorber l’effet de périmètre négatif au S2

Regulatory News:

Le Conseil d’administration d’Eutelsat Communications (ISIN : FR0010221234 - Euronext Paris : ETL) (Paris:ETL), s’est réuni sous la présidence de Dominique D’Hinnin et a arrêté les comptes semestriels au 31 décembre 2020.

Informations financières clés

6 mois clos
le 31/12/19

6 mois clos
le 31/12/20

Variation

Compte de résultat

Chiffre d’affaires - M€

636,6

628,5

-1,3%

Chiffre d’affaires des Activités opérationnelles - M€

635,8

613,1

-3,6%

Chiffre d’affaires des Activités opérationnelles à périmètre et taux constants - M€

635,8

622,2

-2,1%

EBITDA1 - M€

495,5

482,1

-2,7%

Marge d’EBITDA1 - %

77,8

76,7

-1,1 pt

Marge d’EBITDA à taux de change constant - %

77,8

76,7

-1,1 pt

Résultat net attribuable au Groupe - M€

140,7

137,4

-2,3%

Structure financière

Cash-flow libre discrétionnaire1 - M€

107,9

256,9

+138,1%

Cash-flow libre discrétionnaire ajusté1 - M€

117,6

275,3

+134,2%

Dette nette - M€

3 234,8

2 994,4

-240,4 M€

Dette nette/EBITDA1 - X

3,20

3,09

-0,11 pt

Carnet de commandes - Mds €

4,3

4,4

+1,9%

Rodolphe Belmer, Directeur Général d’Eutelsat Communications, a commenté : "Eutelsat a réalisé une performance solide au premier semestre avec un chiffre d’affaires des Activités opérationnelles en baisse de 2%, reflétant notre résilience dans un contexte marqué par le Covid-19, et une marge d’EBITDA qui s’établit à 76,7%, malgré les coûts associés à la montée en puissance du Haut Débit Fixe. Le cash-flow libre discrétionnaire couvre largement le dividende payé en novembre dernier. D’un point de vue commercial, les six derniers mois ont été dynamiques avec le gain d’un contrat portant sur une nouvelle charge utile EGNOS sur le satellite EUTELSAT HOTBIRD 13G, la signature d’un accord de distribution avec Telecom Italia pour la capacité italienne sur EUTELSAT KONNECT et KONNECT VHTS, faisant suite à un accord similaire avec Orange pour la France, ainsi que, dans le Broadcast, des renouvellements et des extensions de contrats en Afrique Subsaharienne. Sur le plan opérationnel, nous avons réalisé des progrès significatifs dans notre stratégie Haut Débit Fixe avec l’entrée en service du satellite EUTELSAT KONNECT et la réorganisation de la distribution, avec une intégration de Bigblu Broadband qui avance à un bon rythme. Dans la lignée de ce solide début d’année, nous sommes en mesure d’absorber l’effet de périmètre lié aux transactions dans le Haut Débit Fixe et de relever la borne basse de notre objectif de chiffre d’affaires pour l’exercice 2020-21."

Ce communiqué contient des chiffres provenant des Etats financiers consolidés semestriels. Les Etats financiers consolidés semestriels, établis selon le référentiel IFRS, ont fait l’objet d’un examen limité par les commissaires aux comptes de la société, ont été revus par le Comité d’audit le 10 février 2021 et arrêtés par le Conseil d’administration d’Eutelsat Communications le 11 février 2021. L’EBITDA, la marge d’EBITDA, le ratio Dette Nette / EBITDA, les investissements Cash, le Cash-flow libre discrétionnaire et le Cash-flow libre discrétionnaire ajusté sont des Indicateurs Alternatifs de Performance dont la définition et le calcul figurent en annexe 3 du présent communiqué.

FAITS MARQUANTS

  • Le chiffre d’affaires des Activités opérationnelles au premier semestre est en baisse de 2,1% sur une base comparable par rapport à l’exercice précédent. Ce début d’exercice solide nous permet de relever la borne basse de l’objectif de chiffre d’affaires pour l’exercice 2020-21, désormais compris entre 1 190 millions d’euros et 1 220 millions d’euros (contre entre 1 180 millions d’euros et 1 220 millions d’euros auparavant). Nous sommes également en mesure d’absorber l’effet de périmètre négatif lié aux transactions effectuées dans le Haut Débit Fixe qui pèsera sur le second semestre.

  • Une résilience relative qui se poursuit dans le contexte du Covid-19 avec un chiffre d’affaires des Activités opérationnelles2 stable au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre.

  • Une rentabilité soutenue avec une marge d’EBITDA de 76,7%, malgré la baisse du chiffre d’affaires et les coûts associés à la montée en puissance du Haut Débit Fixe y compris ceux liés à l’intégration de Bigblu Broadband Europe.

  • Une génération de trésorerie élevée, avec un cash-flow libre discrétionnaire ajusté semestriel de 275 millions d’euros, couvrant largement le dividende annuel payé en novembre 2020. L’objectif de cash-flow libre discrétionnaire ajusté pour l’exercice 2021-22 est mécaniquement ajusté afin de prendre en compte les changements de périmètre.

  • La signature d’un contrat pour une nouvelle charge utile EGNOS qui sera hébergée sur le satellite EUTELSAT HOTBIRD 13G pour un montant total de 100 millions d’euros sur une durée de 15 ans.

  • Progrès significatifs de notre stratégie Haut Débit Fixe permettant de préparer le retour à la croissance :

    • Réorganisation de la distribution avec la cession de notre participation dans Euro Broadband Infrastructure et la finalisation de l’acquisition de Bigblu Broadband Europe, dont l’intégration est en bonne voie3;

    • Entrée en service du satellite EUTELSAT KONNECT et lancement des premières offres de détail dans plusieurs pays européens ;

    • Accord majeur de distribution avec Telecom Italia pour la capacité couvrant l’Italie sur KONNECT et KONNECT VHTS, faisant suite à un accord similaire avec Orange en France et qui permet de sécuriser la montée en puissance de la capacité.

ANALYSE DU CHIFFRE D’AFFAIRES4

En millions d’euros

6 mois clos déc. 2019

6 mois clos déc. 2020

Variation

Réelle

Comparable5

Broadcast

389,4

378,9

-2,7%

-1,8%

Données & Vidéo Professionnelle

87,8

81,4

-7,3%

-4,5%

Services aux gouvernements

78,3

76,9

-1,8%

+2,5%

Haut Débit Fixe

39,1

42,1

+7,6%

+2,3%

Connectivité Mobile

41,2

33,9

-17,9%

-13,9%

Total Activités opérationnelles

635,8

613,1

-3,6%

-2,1%

Autres Revenus6

0,9

15,4

Ns

Ns

Total

636,6

628,5

-1,3%

-1,6%

Taux de change EUR/USD

1,11

1,17

Le chiffre d’affaires total du premier semestre de l’exercice fiscal 2020-21 ressort à 629 millions d’euros, en baisse de 1,3% sur une base publiée et de 1,6% sur une base comparable.

Le chiffre d’affaires des cinq Activités opérationnelles (hors Autres Revenus) s’établit à 613 millions d’euros, en baisse de 2,1% sur une base comparable compte tenu d’un effet de périmètre positif d’environ 0,4 point (consolidation de Bigblu Broadband Europe au 1er Octobre 2020) et d’un effet de change négatif d’environ 1,8 point.

Le chiffre d’affaires du deuxième trimestre ressort à 313 millions d’euros en baisse de 1,8% sur une base publiée et de 2,4% sur une base comparable. Le chiffre d’affaires des cinq Activités opérationnelles s’établit à 306 millions d’euros, en baisse de 2,4% sur douze mois et de 0,2% par rapport au trimestre précédent sur une base comparable.

Sauf indication contraire, toutes les variations mentionnées sont sur une base comparable (à périmètre et taux de change constants).

Broadcast (62% du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires de l’application Broadcast ressort à 379 millions d’euros, soit un repli de 1,8% sur un an. Il reflète essentiellement l’effet négatif, à compter du 1er juillet, de la renégociation des termes du contrat avec l’opérateur grec Forthnet.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 188 millions d’euros, en baisse de 2,1% sur un an. Par rapport au trimestre précédent, le chiffre d’affaires est en baisse de 0,9% et serait stable si l’on excluait un élément exceptionnel positif comptabilisé au premier trimestre 2020-21 pour environ 2 millions d’euros.

Au 31 décembre 2020, les satellites d’Eutelsat diffusaient 6 608 chaînes, en baisse de 3,9% sur un an. Le nombre de chaînes HD s’établit à 1 767 contre 1 605 un an plus tôt, en croissance de 10%, et représente 26,7% des chaînes contre 23,3% un an plus tôt.

Sur le plan commercial, l’Afrique est restée dynamique avec notamment, à la position orbitale 36° Est, l’expansion du contrat avec Multichoice et l’extension de l’accord avec ZAP. En revanche, dans le contexte opérationnel actuel, le ralentissement global du rythme de gain de nouvelles affaires se confirme notamment en Europe, et sera reflété au deuxième semestre. Pour rappel, au premier trimestre, un contrat pluriannuel avait été conclu avec Sky Italia, le principal client du Groupe dans ce segment. Cet accord porte sur le renouvellement des ressources en orbite à la position orbitale HOTBIRD, et garantit des revenus globalement stables à moyen terme.

Données et Vidéo Professionnelle (13% du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires des Données et Vidéo Professionnelle s’établit à 81 millions d’euros, en baisse de 4,5% sur un an.

La performance des Données Fixes continue de refléter la pression sur les prix dans un environnement très concurrentiel, en particulier en Amérique Latine, bien que celle-ci soit désormais partiellement compensée par une amélioration des volumes reflétant notamment l’effet report des nouveaux contrats gagnés au Moyen-Orient l’an dernier.

La Vidéo Professionnelle reste en déclin par rapport au premier semestre 2019-20 bien que l’Utilisation occasionnelle, qui avait été initialement fortement impactée par les confinements causés par la crise sanitaire, confirme son rétablissement au cours des derniers mois suite à la reprise de des événements sportifs en direct.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 42 millions d’euros, en baisse de 2,7% sur un an et en hausse de 7,2% par rapport au trimestre précédent compte tenu de la reprise de l’utilisation occasionnelle.

Sur le plan commercial, un contrat pour de la capacité avec Liquid Telecom visant à fournir des services pour des réseaux d’entreprise sur EUTELSAT 7B a été renouvelé et élargi.

Services aux gouvernements (13% du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires de l’application Services aux gouvernements ressort à 77 millions d’euros, en hausse de 2,5% sur un an. L’effet report négatif des campagnes de renouvellement avec l’administration américaine au cours des 18 derniers mois est plus que compensé par la contribution de la charge utile EGNOS et par le gain de nouveaux contrats.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 39 millions d’euros, en hausse de 4,5% sur un an et de 2,1% par rapport au trimestre précédent.

Pour rappel, le second semestre reflètera une base de comparaison plus difficile. En effet, le second semestre de l’exercice 2019-20 bénéficiait de la contribution initiale de la charge utile EGNOS depuis mi-février ainsi que d’un élément exceptionnel positif lié à la relocalisation temporaire d’EUTELSAT 7A au quatrième trimestre.

Sur le plan commercial, un contrat a été signé avec l’Agence du GNSS Européen, pour une nouvelle charge utile EGNOS hébergée sur le satellite EUTELSAT HOTBIRD 13G portant sur un montant total de 100 millions d’euros sur 15 ans.

Haut Débit Fixe (7% du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires du Haut Débit Fixe s’établit à 42 millions d’euros, en hausse de 2,3% sur un an. Cette évolution reflète notamment des ventes de terminaux plus élevées en Europe dans un contexte où la demande d’accès à internet est en augmentation ce qui s’est traduit par une dynamique positive de la base d’abonnés européenne au cours des douze derniers mois.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 22 millions d’euros. Sur une base comparable, le chiffre d’affaires est en hausse de 0,8% sur un an et en baisse de 6,5% par rapport au trimestre précèdent au cours duquel les ventes de terminaux avaient été plus élevées.

En Europe, toutes les conditions pour un retour progressif à la croissance sont désormais en place : le satellite KONNECT est entré en service mi-novembre et est désormais proche d’opérer à pleine capacité. L’intégration de Bigblu Broadband progresse de manière satisfaisante et les offres aux particuliers ont été lancées dans plusieurs pays. En parallèle, deux accords de distribution ont été signés avec Orange et TIM, respectivement pour la capacité couvrant la France et l’Italie, avec des premiers revenus qui seront réalisés au cours de ce semestre. En Afrique, bien que les revenus générés restent modestes à ce stade, des progrès ont été réalisés avec notamment la signature d’un contrat portant sur la fourniture des services de connectivité pour la Poste en Côte d’Ivoire, soulignant l’opportunité que représentent les programmes d’inclusion numérique soutenus par les gouvernements. Un accord a également été signé avec le fournisseur d’accès internet TelOne, couvrant le Zimbabwe.

Connectivité Mobile (5% du chiffre d’affaires)

Au premier semestre, le chiffre d’affaires de l’application Connectivité Mobile ressort à 34 millions d’euros en baisse de 13,9% sur un an. Cela reflète les effets de la crise du Covid-19 dans la mobilité aérienne entrainant une baisse des revenus liés au niveau de trafic aérien sur KA-SAT, ainsi que des renégociations de contrats avec certains distributeurs. A l’inverse, les revenus générés par l’activité de mobilité maritime sont toujours sur une bonne dynamique avec la montée en puissance des nouveaux contrats remportés au cours des deux dernières années.

Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires s’élève à 16 millions d’euros, en baisse de 20,1% sur un an et de 6,9% par rapport au trimestre précédent. Pour rappel, le deuxième trimestre de l’exercice 2019-20 comprenait le rattrapage d’un élément exceptionnel négatif comptabilisé au premier trimestre pour environ un million d’euros.

Autres Revenus

Au premier semestre, les Autres Revenus s’élèvent à 15 millions d’euros contre 1 million d’euros un an plus tôt. Ils incluent une contribution positive de 6 millions d’euros liée aux opérations de couverture de change euros/dollar contre (5) millions d’euros un an plus tôt.

REPETEURS OPERATIONNELS ET UTILISES

Au 31 décembre 2020, le nombre de répéteurs opérationnels s’établit à 1 380 unités, en baisse de sept unités sur un an. Cette évolution s’explique, d’une part, par une moindre capacité opérationnelle à la position 5° Ouest à la suite du transfert des services du satellite EUTELSAT 5 West A vers le satellite EUTELSAT 5 West B en janvier 2020, et de l’autre, par la capacité incrémentale apportée à partir du même mois par l’entrée en service d’EUTELSAT 7C. Par rapport à fin juin 2020, ils sont en hausse de quatre unités.

Le nombre de répéteurs utilisés est de 967, presque inchangé sur un an et en hausse de sept unités sur un semestre.

Le taux de remplissage s’établit ainsi à 70,1% contre 69,7% un an plus tôt et au 30 juin 2020.

31 décembre 2019

30 juin 2020

31 décembre 2020

Nombre de répéteurs opérationnels7

1 387

1 376

1 380

Nombre de répéteurs utilisés8

966

960

967

Taux de remplissage

69,7%

69,7%

70,1%

Note : données calculées sur la base de répéteurs équivalents 36 MHz hors capacité HTS.

CARNET DE COMMANDES

Au 31 décembre 2020, le carnet de commandes9 s’établit à 4,4 milliards d’euros contre 4,3 milliards d’euros au 31 décembre 2019 et 4,1 milliards d’euros au 30 juin 2020. Le carnet de commandes inclut désormais le contrat de capacité signé avec TIM sur EUTELSAT KONNECT et KONNECT VHTS mais n’inclut pas encore le contrat signé récemment pour une charge utile EGNOS additionnelle.

Le carnet de commandes équivaut à 3,4 fois le chiffre d’affaires de l’exercice 2019-20 et le Broadcast représente 67% du total.

31 décembre
2019

30 juin
2020

31 décembre
2020

Valeur des contrats (en milliards d’euros)

4,3

4,1

4,4

En années du chiffre d’affaires de l’exercice précédent

3,3

3,2

3,4

Poids du Broadcast

68%

68%

67%

RENTABILITE

L’EBITDA s’élève à 482 millions d’euros au 31 décembre 2020 contre 496 millions d’euros un an plus tôt, en baisse de 2,7%. La marge d’EBITDA s’établit à 76,7% (76,7% à taux constant) comparé à 77,8% un an plus tôt. Cette évolution reflète la baisse du chiffre d’affaires et la hausse des coûts de l’activité Haut Débit Fixe visant à préparer le changement d’échelle de cette application y compris un effet légèrement dilutif lié à la consolidation de Bigblu Broadband Europe. Ces éléments sont partiellement compensés par une forte discipline en matière de coûts sur les activités historiques. Le programme LEAP 2 qui a pour objectif de générer des économies annuelles de 20 à 25 millions d’euros d’ici 2021-22 est en bonne voie avec environ la moitié de ce montant qui sera atteint à la fin de l’exercice.

Le résultat net attribuable au Groupe ressort à 137 millions d’euros, comparé à 141 millions d’euros un an plus tôt, soit une baisse de 2,3%. Il représente une marge nette de 22%. Ceci reflète :

  • Des dotations aux amortissements relativement stables ((260) millions d’euros au 31 décembre 2020 contre (263) millions d’euros un an plus tôt) ;

  • Un résultat financier de (47) millions d’euros (contre (41) millions d’euros un an plus tôt), reflétant, d’une part, l’effet positif des refinancements obligataires précédents, et d’autre part, l’impact négatif de l’évolution du résultat de change lié aux éléments de bilan ;

  • Un taux d’impôt de 14% (contre 18% un an plus tôt) qui reflète l’effet favorable des variations de change et d’inflation sur les impôts différés ainsi que la baisse de deux points du taux d’impôt sur les sociétés en France.

FLUX DE TRESORERIE

Au premier semestre 2020-21, les flux de trésorerie provenant des opérations d’exploitation ressortent à 435 millions d’euros, soit 82 millions d’euros de plus qu’un an plus tôt. Ceci s’explique notamment par une réduction de l’impôt payé ainsi que par la base de comparaison favorable pour la variation du besoin en fonds de roulement dans la mesure où juin 2020 reflétait la phase la plus aigüe de la crise du Covid-19.

Les investissements « cash » se sont élevés à 117 millions d’euros contre 189 millions d’euros il y a un an. Le niveau des investissements « cash » reflète le phasage des programmes satellitaires et n’est pas représentatif du montant attendu en année pleine.

Les intérêts et autres frais financiers payés nets des produits d’intérêts reçus ressortent à 61 millions d’euros contre 57 millions d’euros un an plus tôt reflétant un effet de phasage. Pour rappel, l’essentiel des paiements de coupons est lié à des obligations arrivant à échéance au premier semestre (trois échéances représentant un montant nominal de 1,7 milliard d’euros) avec seulement une obligation arrivant à échéance au second semestre (montant nominal de 500 millions d’euros).

Le cash-flow libre discrétionnaire ressort à 257 millions d’euros sur une base publiée, en hausse de 149 millions d’euros. Le cash-flow libre discrétionnaire ajusté, tel que défini dans nos perspectives financières10, s’établit à 275 millions d’euros, en hausse de 158 millions d’euros ou 134%.

STRUCTURE FINANCIERE

Au cours du premier semestre, le Groupe a levé 800 millions d’euros de financement, ce qui témoigne de sa capacité à accéder à des sources de financement diversifiées et lui a ainsi permis d’allonger la maturité de sa dette dans d’excellentes conditions. Le Groupe a procédé en octobre 2020 à une émission obligataire à 8 ans d’un montant de 600 millions d’euros portant un coupon de 1,5% pour refinancer la souche obligataire de 500 millions d’euros venant à échéance en juin 2021. Par ailleurs, un accord a été signé avec la Banque européenne d’investissement (BEI) portant sur un crédit in fine de 200 millions d’euros. Ce prêt d’une durée de 8 ans, qui vise à financer le programme KONNECT VHTS, porte un taux d’intérêt de 0,49%. Enfin, les liquidités importantes du Groupe lui ont permis de rembourser par anticipation 200 millions d’euros sur les 600 millions d’euros du crédit in fine arrivant à échéance en mars 2022.

L’endettement net ressort à 2 994 millions d’euros au 31 décembre 2020 en baisse de 5 millions d’euros par rapport à fin juin 2020. Cette évolution reflète, d’une part, les 257 millions d’euros de cash-flow libre discrétionnaire générés au premier semestre, et d’autre part, le paiement de 205 millions d’euros de dividende ainsi qu’un décaissement de 56 millions d’euros11 lié aux changements de périmètre. D’autres éléments (principalement liés aux contrats de crédit export, de location, et à d’autres facilités bancaires ainsi qu’à l’évolution de la part change du cross-currency swap) ont contribué à la réduction de l’endettement net à hauteur de 9 millions d’euros. Par rapport au 31 décembre 2019, l’endettement net a été réduit de 240 millions d’euros. Pour rappel, le mois de décembre représente généralement un pic dans le profil annuel de la dette compte tenu de la date de paiement du dividende.

Le ratio d’endettement net par rapport à l’EBITDA s’établit ainsi à 3,09 contre 3,20 à fin décembre 2019 et 3,05 à fin juin 2020.

Le coût moyen de la dette tirée par le Groupe après effet des instruments de couverture s’établit à 2,3% (2,4% au S1 2019-20). La maturité moyenne pondérée de l’endettement du Groupe s’élève à 4,3 années, ou 4,9 ans si l’on exclut la souche obligataire arrivant à échéance en juin 2021 qui a déjà été refinancée, contre 4,2 années à fin décembre 2019.

La liquidité du Groupe reste importante avec un montant cumulé de plus de 1,7 milliard d’euros de lignes de crédits disponibles non utilisées et de trésorerie.

DIVIDENDE

L’Assemblée générale du 5 novembre 2020 a approuvé la mise en distribution au titre de l’exercice clos le 30 juin 2020, d’un dividende de 0,89 euro par action. Le dividende a été payé le 24 novembre 2020.

CHANGEMENTS DE PERIMETRE

Le 1er octobre 2020, la transaction avec Bigblu Broadband, pour l’acquisition de ses activités satellites européennes, a été finalisée pour un montant d’environ 38 millions de livres.

Le 18 novembre 2020, un accord a été signé avec Viasat Inc., portant sur la cession de la participation de 51% détenue par Eutelsat dans Euro Broadband Infrastructure (EBI), la société exploitant le satellite KA-SAT et les activités de haut débit en Europe qui lui sont liées, pour un montant initial de 140 millions d’euros. L’opération devrait être finalisée avant la fin du trimestre en cours, sous réserve de l’accomplissement des conditions suspensives habituelles.

L’impact net combiné de ces deux opérations est estimé à environ (20) millions d’euros sur le chiffre d’affaires des Activités opérationnelles et à (30) millions d’euros sur le cash-flow libre discrétionnaire du premier exercice financier complet qui suivra la finalisation des transactions.

Comme mentionné au-dessus, notre objectif de chiffre d’affaires des Activités opérationnelles pour l’exercice 2020-21 est relevé, malgré l’effet de périmètre négatif lié à ces opérations attendu au second semestre, l’objectif de cash-flow libre discrétionnaire de l’exercice 2021-22 étant pour sa part mécaniquement ajusté.

PERSPECTIVES

Compte tenu de notre solide performance du premier semestre en termes de chiffre d’affaires, nous sommes en mesure de relever la borne basse de notre objectif de chiffre d’affaires des Activités opérationnelles pour l’exercice 2020-21, désormais compris entre 1 190 millions d’euros et 1 220 millions d’euros12 (contre entre 1 180 millions d’euros et 1 220 millions auparavant). Nous absorbons également l’effet négatif des changements de périmètre attendu au second semestre.

Ainsi qu’en témoigne notre performance au premier semestre, nous sommes en bonne voie sur notre trajectoire de génération de trésorerie. Notre objectif de cash-flow libre discrétionnaire ajusté, qui reposait sur une hypothèse de périmètre constant, est mécaniquement ajusté et prend en compte un impact net de (30) millions d’euros résultant des opérations d’acquisition de Bigblu Broadband Europe et de cession d’EBI. Il est désormais compris entre 390 millions d’euros et 420 millions d’euros13 pour l’exercice 2021-22 (420 millions d’euros et 450 millions d’euros précédemment).

L’ensemble des autres objectifs financiers sont confirmés :

  • Des investissements « cash »14 ne dépassant pas 400 millions d’euros en moyenne par an pour la période de juillet 2020 à juin 2022.

  • Un programme LEAP 2, qui vise à générer des économies annuelles de 20 à 25 millions d’euros d’ici l’exercice 2021-22.

  • Le maintien d’une structure financière saine pour soutenir une notation de crédit de qualité « investissement » tout en continuant à viser à moyen terme un ratio d’endettement net sur EBITDA d’environ 3x.

  • Une politique de dividende stable ou progressif avec pour base de départ le dividende de 0,89 euro payé en novembre 2020.

Ces objectifs sont basés sur le plan de déploiement nominal publié ci-dessous.

PLAN DE DEPLOIEMENT DE LA FLOTTE

Plan de déploiement nominal de la flotte

La crise de Covid-19 a continué d’affecter les activités des constructeurs et des lanceurs de satellites. Dans ce contexte, depuis la dernière actualisation trimestrielle datant d’octobre 2020 :

  • Le lancement d’EUTELSAT QUANTUM, prévu initialement pour le premier trimestre de l’année civile 2021, est désormais attendu pour le deuxième trimestre de cette même année ;

  • Le lancement d’EUTELSAT HOTBIRD 13G, initialement prévu pour le second semestre de l’année civile 2021, est désormais prévu pour le premier semestre 2022.

  • Le lancement de KONNECT VHTS, initialement prévu pour la toute fin du second semestre de l’année civile 2021, est désormais prévu pour le premier semestre 2022.

Satellite1

Position
orbitale

Date de
lancement
(année
civile)

Marchés
principaux

Couverture

Nombre de
répéteurs
physiques

Nombre de
répéteurs
équivalent
36 MHz /
faisceaux

Dont capacité
incrémentale

EUTELSAT QUANTUM

48° Est

T2 2021

Services aux gouvernements

Flexible

8 faisceaux « QUANTUM »

Non applicable

Non applicable

EUTELSAT HOTBIRD 13F

13° Est

S2 2021

Vidéo

Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient

80 Ku2

73 Ku2

Néant

EUTELSAT HOTBIRD 13G

13° Est

S1 2022

Vidéo

Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient

80 Ku2

73 Ku2

Néant

KONNECT VHTS

A déterminer

S1 2022

Connectivité

Europe, Afrique du Nord, Moyen-Orient

~230 faisceaux Ka

500 Gbps

500 Gbps

EUTELSAT 10B

10° Est

S2 2022

Connectivité Mobile

EMEA
Océan Atlantique et Indien

12 Ku

10 C

>100 faisceaux Ku

12 Ku

20 C

c. 35 Gbps

-48 Ku répéteurs

c. 35 Gbps

1 EUTELSAT QUANTUM est un satellite à propulsion chimique. KONNECT VHTS, EUTELSAT HOTBIRD 13F, EUTELSAT HOTBIRD 13G et EUTELSAT 10B sont des satellites à propulsion électrique.

2 Capacité nominale correspondant aux spécifications du satellite. La capacité opérée à la position orbitale HOTBIRD restera inchangée avec 102 répéteurs physiques opérés (95 répéteurs équivalents à 36 Mhz), une fois les contraintes réglementaires et opérationnelles prises en compte.

Evolution de la flotte depuis le 30 juin 2020

  • EUTELSAT 12 West B qui opérait en orbite inclinée a été désorbité.

  • EUTELSAT 48D opère désormais en orbite inclinée.

GOUVERNANCE

Assemblée générale

L’Assemblée générale ordinaire et extraordinaire du 5 novembre 2020 a renouvelé les mandats de Rodolphe Belmer et du Fonds Stratégique de Participations.

Le Conseil d’administration est composé de dix membres, dont 50% de femmes et 70% d’indépendants.

L’Assemblée générale mixte a également approuvé l’ensemble des autres résolutions, notamment les comptes, le dividende au titre de l’exercice 2019-20, la rémunération des mandataires sociaux et la politique de rémunérations.

Nomination de Pascal Homsy en qualité de Directeur technique

Pascal Homsy a rejoint Eutelsat en tant que Directeur technique et siège au Comité exécutif. Il remplace Yohann Leroy.

Nomination d’Anne Carron en qualité de Directrice des ressources humaines du Groupe

Anne Carron a rejoint Eutelsat en tant que Directrice des ressources humaines du Groupe et siège au Comité exécutif. Elle remplace Marie-Sophie Rouzaud.

*******

Présentation des résultats semestriels
Eutelsat Communications tiendra une conférence téléphonique le vendredi 12 février 2021 à 9h00 CET.

Pour vous connecter, composez l’un des numéros suivants :

  • + 33 (0)1 70 72 25 50 (depuis la France)

  • + 44 (0)330 336 9125 (depuis l’Europe)

  • +1 323 794 2093 (depuis les États-Unis)

Code d’accès : 1505199#

La présentation sera également accessible en direct par webcast ici.

Une retransmission de cette conférence téléphonique sera disponible du 12 février 13h00 au 19 février 13h00 CET :

  • + 33 (0) 1 70 48 00 94 (depuis la France)

  • + 44 (0) 203 859 5407 (depuis l’Europe)

  • +1 719 457 0820 (depuis les États-Unis)

Code d’accès : 1505199#

Documentation
Les comptes consolidés sont disponibles sur : https://www.eutelsat.com/en/investors/financial-information.html.

Calendrier financier
Note : Le calendrier financier ci-dessous est donné à titre indicatif seulement. Il est susceptible de modifications et sera mis à jour régulièrement.

  • 11 mai 2021 : chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020-21

  • 30 juillet 2021 : résultats de l’exercice 2020-21

À propos d’Eutelsat Communications

Créée en 1977, Eutelsat Communications est l'un des plus grands opérateurs de satellites au monde. Grâce à sa flotte mondiale de satellites et à ses infrastructures au sol, Eutelsat permet à ses clients des secteurs Vidéo, Données, Services aux gouvernements et Connectivité Fixe et Mobile d’établir des liaisons efficaces à destination de leurs propres clients, où qu’ils se trouvent. Eutelsat diffuse Plus de 6 600 chaînes, opérées par les plus grands groupes de télévision, touchant une audience de plus milliard de téléspectateurs équipés pour la réception satellite ou connectés aux réseaux terrestres. Basée à Paris, Eutelsat s’appuie sur un réseau mondial de bureaux et de téléports. Ses équipes, constituées de 1 200 collaborateurs originaires de 50 pays, s’engagent au quotidien pour offrir la meilleure qualité de service. Eutelsat Communications est cotée à la Bourse de Paris (Euronext Paris) sous le symbole ETL.
For more about Eutelsat go to www.eutelsat.com

Déclarations prospectives

Les déclarations prospectives contenues dans le présent document sont fournies aux seules fins d'illustration et reposent sur les appréciations et les hypothèses de la Direction de la Société à la date où elles sont prononcées.

Ces déclarations prospectives sont tributaires de certains facteurs de risque identifiés ou inconnus. Cités à titre purement indicatif, ces risques comprennent notamment les risques liés à la crise sanitaire, des risques opérationnels comme des pannes ou des disfonctionnements de satellites ou encore l’impossibilité de mener le plan de déploiement dans les conditions et délais prévus, certains risques liés à l’évolution du marché des télécommunications par satellite liés à sa situation concurrentielle ou aux changements technologiques qui l’affectent, des risques liés au caractère international de la clientèle et des activités du Groupe, des risques liés à l’application de la règlementation internationale en matière de coordinations de fréquences et des risques financiers liés par exemple à la garantie financière accordée au fond de pension fermée de l’organisation intergouvernementale et au risque de change.

Eutelsat Communications se dégage expressément de toute obligation ou engagement de mette à jour ou réviser ses projections, prévisions ou estimations contenues dans le présent document afin de refléter toutes modifications des évènements, conditions, hypothèses ou circonstances sur lesquels ces déclarations sont fondées à moins que ce ne soit requis par la loi applicable. Ces informations ne sont pas des données historiques et ne doivent pas être interprétées comme des garanties que les faits et données énoncés se produiront. Ces informations sont fondées sur des données, des hypothèses et des estimations considérées comme raisonnables par le Groupe.

ANNEXES

Annexe 1 : Données financière supplémentaires

Extrait du compte de résultat consolidé (en millions d’euros)

Six mois clos le 31 décembre

2019

2020

Variation (%)

Chiffre d’affaires

636,6

628,5

-1,3%

Charges opérationnelles

(141,1)

(146,4)

+3,8%

EBITDA

495,5

482,1

-2,7%

Dotations aux amortissements

(262,5)

(260,2)

-0,9%

Autres produits et charges opérationnelles

(7,8)

(7,7)

-1,3%

Résultat opérationnel

225,3

214,2

-4,9%

Résultat financier

(41,4)

(47,4)

+14,5%

Impôt sur les sociétés

(33,7)

(22,8)

-32,2%

Part attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle

(9,5)

(6,6)

-30,4%

Résultat net attribuable au Groupe

140,7

137,4

-2,3%

Variation de l’endettement net (en millions d’euros)

6 mois clos le 31 décembre

31/12/2019

31/12/2020

Trésorerie provenant des opérations d’exploitation

353,4

435,1

Investissements « cash »

(189,1)

(116,9)

Intérêts et autres frais financiers payés nets des produits d’intérêts reçus

(56,5)

(61,4)

Cash-flow libre discrétionnaire

107,9

256,9

(Acquisitions) / cessions

54,7

(56,1)

Distribution aux actionnaires

(315,7)

(204,9)

Autres

(8,9)

9,1

Diminution (augmentation) de la dette nette

(162,0)

5,0

Annexe 2 : Chiffre d’affaires trimestriel par application

En millions d’euros

T1

2019-20

T2

2019-20

T3

2019-20

T4

2019-20

Exercice

2019-20

T1

2020-21

T2

2020-21

Broadcast

194,7

194,7

198,8

196,4

784,6

190,6

188,3

Données et Vidéo Professionnelle

43,0

44,8

44,8

42,7

175,3

39,5

41,9

Services aux gouvernements

39,3

39,1

40,0

42,8

161,1

38,4

38,5

Haut Débit Fixe

19,9

19,2

18,8

18,8

76,7

20,5

21,6

Connectivité Mobile

19,7

21,5

20,8

16,7

78,7

17,7

16,2

Total Activités Opérationnelles

316,5

319,3

323,1

317,4

1 276,3

306,7

306,4

Autres Revenus

1,1

(0,2)

(1,1)

2,2

2,0

8,6

6,8

Total

317,6

319,1

322,0

319,6

1 278,3

315,3

313,2

Annexe 3 : Indicateurs alternatifs de performance

Outre les agrégats directement lisibles dans ses comptes consolidés, le Groupe communique sur des indicateurs alternatifs de performance, qu’il estime pertinents pour mesurer ses performances financières. Ces indicateurs sont au nombre de trois : l’EBITDA, les Investissements « cash » et le cash-flow libre discrétionnaire. Ces indicateurs font l’objet d’une réconciliation avec les comptes consolidés.

EBITDA, marge d’EBITDA et Dette nette / EBITDA ratio

L’EBITDA reflète la rentabilité du Groupe avant prise en compte des Dotations aux amortissements, des charges financières et de la charge d’impôt. Il s’agit d’un indicateur fréquemment utilisé dans le secteur des Services Fixes par Satellites. Le tableau ci-dessous montre le calcul de l’EBITDA à partir du compte de résultat pour le premier semestre 2019-20 et le premier semestre 2020-21 :

Six mois clos le 31 décembre (en millions d’euros)

2019

2020

Résultat opérationnel

225,3

214,2

+ Dotation aux amortissements

262,5

260,2

- Autres produits et charges opérationnels

7,8

7,7

EBITDA

495,5

482,1

La marge d’EBITDA correspond au rapport de l’EBITDA au chiffre d’affaires de l’exercice :

6 mois clos le 31 décembre (en millions d’euros)

2019

2020

EBITDA

495,5

482,1

Chiffre d’affaires

636,6

628,5

Marge d’EBITDA (en % du chiffre d’affaires)

77,8

76,7

A taux de change constant, la marge d’EBITDA aurait été de 76,7% au 31 décembre 2020.

Le ratio nette dette sur EBITDA s’obtient de la manière suivante :

Six mois clos le 31 décembre (en millions d’euros)

2019

2020

EBITDA sur douze mois glissants

1 009,5

968,6

Dette Nette à la clôture15

3 234,8

2 994,4

Dette nette / EBITDA

3,20x

3,09x

Investissements « cash »
Le Groupe peut être amené à opérer de la capacité dans le cadre de contrats de location ou à financer tout ou partie de certains programmes de satellites en faisant appel à des agences de crédit export ou à d’autres facilités bancaires, donnant lieu à des décaissements qui ne sont pas reflétés dans la ligne « acquisition de satellites et d’autres immobilisations corporelles et incorporelles ». Des Investissements « cash » qui incluent également les décaissements liés aux éléments cités ci-dessus sont donc communiqués afin de refléter l’ensemble des dépenses d’investissement du Groupe sur l’exercice. Par ailleurs, en cas de perte partielle ou totale d’un satellite, dans la mesure où les investissements « cash » publiés intègrent les investissements dans un actif qui est inopérable ou partiellement inopérable, le montant du produit de l’assurance est déduit des investissements « cash ». Le montant d’investissement « cash » couvre donc les acquisitions de satellites et d’autres immobilisations corporelles ou incorporelles, les paiements au titre des facilités de crédit à l’exportation ou des autres facilités bancaires finançant les investissements ainsi que les paiements au titre des dettes locatives. Le cas échéant, il est net du montant de la prime d’assurance.
Le tableau ci-dessous montre le calcul des investissements « cash » pour le premier semestre des exercices 2019-20 et 2020-21 :

Six mois clos le 31 décembre (en millions d’euros)

2019

2020

Acquisitions de satellites et autres immobilisations corporelles et incorporelles

(151,1)

(67,5)

Produits d’assurance reçus

-

6,6

Remboursement des crédits exports et des dettes locatives16

(38,0)

(56,0)

Investissements « cash »

(189,1)

(116,9)

Cash-flow libre discrétionnaire
Le Groupe communique sur un cash-flow libre discrétionnaire qui reflète sa capacité à générer de la Trésorerie après paiement des intérêts financiers et des impôts, cette trésorerie étant généralement et principalement affectée au retour aux actionnaires et/ou au désendettement.

Le cash-flow libre discrétionnaire publié se définit comme le flux de trésorerie provenant des opérations d’exploitation duquel sont soustraits les investissements « cash » ainsi que les intérêts et autres frais financiers payés nets des produits d’intérêts reçus.

Le cash-flow libre discrétionnaire ajusté (tel que défini dans les objectifs financiers) est calculé à taux de change constant et exclut des éléments ponctuels comme l’impact de la couverture de change, les effets des changements de périmètre éventuels s’ils sont significatifs et le cas échéant des couts exceptionnels liés à des projets spécifiques en particulier au programme LEAP 2 et au déménagement du siège social.
Le tableau ci-dessous montre le calcul du cash-flow libre discrétionnaire publié et ajusté pour les premiers semestres 2019-20 et 2020-21 et sa réconciliation avec le tableau de flux de trésorerie consolidé :

6 mois clos le 31 décembre

2019

2020

Trésorerie provenant des opérations d’exploitation

353,4

435,1

Investissements « cash » (comme défini plus haut)

(189,1)

(116,9)

Intérêts et autres frais financiers payés nets des produits d’intérêts reçus

(56,5)

(61,4)

Cash-flow libre discrétionnaire publié

107,9

256,9

Effet de change17

-

9,4

Impact de la couverture de change

5,1

(6,1)

Charges exceptionnelles liées au programme "LEAP 2" et au déménagement du siège social

4,6

15,1

Cash-flow libre discrétionnaire ajusté

117,6

275,3

1 Il convient de se référer à l’Annexe 3 de ce document pour la définition et le calcul de ces indicateurs.
2 Sur une base comparable
3 Il convient de se référer à la section sur les changements de périmètre de ce document
4 Les contributions de chaque application sont calculées hors « Autres Revenus ».
5 A taux de change et périmètre constant. La variation est calculée comme suit : i) le chiffre d’affaires en dollars U.S. du S1 2020-21 est converti au taux du S1 2019-20 ; ii) le chiffre d’affaires du S1 2020-21 est retraité de la contribution de Bigblu Broadband Europe au chiffre d’affaires ; iii) l’impact de la couverture de change est exclu des Autres Revenus
6 Les « Autres Revenus » incluent principalement l’effet de couverture de change du chiffre d’affaires euros/dollars, la rémunération de services de conseil ou d’ingénierie fournis à des tiers, ainsi que des indemnités de fin de contrat.
7 Nombre de répéteurs sur les satellites en orbite stable, hors capacité de secours.
8 Nombre de répéteurs utilisés sur les satellites en orbite stable.
9 Le carnet de commandes représente les revenus futurs provenant d’accords de capacité ou de services et peut inclure des contrats pour des satellites en cours d’acquisition.
10 Se référer à l’annexe 3.
11 Acquisition de Bigblu Broadband Europe et complément de prix lié à l’acquisition d’intérêts minoritaires dans les opérations russes lors de l’exercice 2019-20.
12 Sur la base d’un taux de change €/$ de 1,14 et en incluant l’impact combiné de l’acquisition de Bigblu Broadband Europe et de la cession d’EBI mais excluant l’effet d’autres changements de périmètre éventuels, le cas échéant.
13 Sur la base d’un taux de change €/$ de 1,14 et en excluant l’impact de la couverture de change, les effets de changements de périmètre éventuels autres que l’acquisition de Bigblu Broadband Europe et la cession d’EBI et les coûts exceptionnels liés à des projets spécifiques en particulier au programme LEAP 2 et au déménagement du siège social.
14 Ce montant couvre les immobilisations et les paiements au titre de facilités de crédit à l’exportation et des autres facilités finançant les investissements ainsi que les paiements au titre des dettes locatives.
15 L’endettement net comprend l’ensemble des dettes bancaires, des obligations ainsi que les dettes locatives, les dettes structurées et la part « change » du cross-currency swap diminuées des disponibilités et des valeurs mobilières de placement (net des soldes créditeurs de banques). La trésorerie au 31 décembre 2020 inclut 20 millions d’euros de trésorerie correspondant aux actifs destinés à être cédés (participation de 51% dans EBI), et comprend également le compte courant du Groupe envers EBI que Eutelsat SA s’est engagé à rembourser avant la cession d’EBI, pour un montant de 74 millions d’euros. Son calcul est détaillé dans la note 6.3.3 de l’annexe aux comptes consolidés.
16 Inclus dans les lignes « Remboursement des emprunts » et « Remboursement des dettes locatives » du tableau de flux de trésorerie.
17 Le cash-flow libre discrétionnaire du premier semestre de l’exercice 2020-21 est converti au taux de change €/$ de du premier semestre de l’exercice 2019-10.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210211005747/fr/

Contacts

Presse
Joanna Darlington
Tél : +33 1 53 98 35 30
jdarlington@eutelsat.com
Marie-Sophie Ecuer
Tél : +33 1 53 98 32 45
mecuer@eutelsat.com
Jessica Whyte
Tél : +33 1 53 98 46 21
jwhyte@eutelsat.com

Investisseurs
Joanna Darlington
Tél : +33 1 53 98 35 30
jdarlington@eutelsat.com
Cédric Pugni
Tél : +33 1 53 98 31 54
cpugni@eutelsat.com
Alexandre Illouz
Tél : +33 1 53 98 46 81
aillouz@eutelsat.com