Publicité
La bourse ferme dans 5 h 14 min
  • CAC 40

    7 592,37
    -36,43 (-0,48 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 898,62
    -16,85 (-0,34 %)
     
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0741
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    2 342,50
    -4,40 (-0,19 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 694,42
    -176,70 (-0,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 386,00
    +48,24 (+3,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,44
    -0,13 (-0,16 %)
     
  • DAX

    18 093,14
    -38,83 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    8 187,35
    -3,94 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • HANG SENG

    18 430,39
    +514,84 (+2,87 %)
     
  • GBP/USD

    1,2731
    +0,0021 (+0,17 %)
     

Eurovision : Le duo ukrainien sur scène, leur ville «bombardée par la Russie» pendant ce temps

© Oli SCARFF

Le duo ukrainien Tvorchi a défendu les couleurs de Kiev au concours de l'Eurovision samedi soir à Liverpool au moment même où leur ville de Ternopil (ouest) était visée par des frappes russes, selon les autorités locales.

Le duo électro a interprété son titre "Heart of Steel" ("Coeur d'acier"), une chanson inspirée par la résistance pendant un mois de siège à l'usine Azovstal à Marioupol et qui a fini sixième après avoir été ovationnée par le public.

Quelques minutes après leur performance sur scène, Tvorchi a indiqué sur Instagram que Ternopil, leur ville natale, a été attaquée par la Russie.

"L'Europe, unie contre le mal pour la paix"

Ternopil "a été bombardée par la Russie alors que nous chantions sur la scène de l'Eurovision à propos de nos coeurs solides, notre indomptabilité et notre volonté", ont-ils écrit. "L'Europe, unie contre le mal pour la paix", ont-ils ajouté.

PUBLICITÉ

Pendant la soirée, un responsable de l'administration militaire de Ternopil Volodymyr Trouch a annoncé sur son compte Telegram des frappes sur des entrepôts de la ville. "Il y a eu des frappes sur des entrepôts appartenant à des entreprises commerciales et à une organisation religieuse", a-t-il affirmé, faisant état de deux blessés.

"Ce sont des blessures et brûlures causées par des éclats d'obus. Les victimes sont à l'hôpital", a ajouté le responsable. "Les pompiers travaillent sur place (...) Le feu n'est pas encore complètement éteint", a-t-il ajouté. Le président du conseil régional de Ternopi...


Lire la suite sur ParisMatch