EUROTUNNEL remporte l'appel d'offres lancé par Le Grand Port Maritime de La Rochelle

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
TNU3.BE8,900,00
GET.PA9,400,00
GS159,880,58


(AOF) - Le Grand Port Maritime de La Rochelle a choisi Europorte, filiale d'Eurotunnel (Paris: FR0010533075 - actualité) , pour assurer la gestion, l'exploitation et la maintenance de son réseau ferré pour une durée de 3 ans. 6ème Grand Port Maritime français par son volume de trafic annuel Port Atlantique La Rochelle est le premier port français importateur de produits forestiers et le deuxième pour l'exportation de céréales.

Véritable porte d'entrée en Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) , le Port a placé le développement du fret ferroviaire au coeur de sa stratégie de développement. Il a vu son trafic ferroviaire croître de 65 % en 4 ans et atteindre aujourd'hui plus de 1,1 million de tonnes par an.

Son réseau ferroviaire dispose d'un important faisceau d'échange assurant l'interface avec le réseau ferré national, de 3 lignes de dessertes, d'une centaine d'appareils de voie et s'étend sur 45 kilomètre. Port Atlantique La Rochelle est le premier Grand Port Maritime à avoir obtenu la certification environnementale ISO 14001 sur l'ensemble de ses activités.



AOF - EN SAVOIR PLUS


- L'un des rares transporteurs cotés protégés contre la remontée des prix du pétrole ;
- Tour de table désormais mieux équilibré avec plusieurs institutionnels dont GSIP (20% du capital) et Goldman Sachs (NYSE: GS - actualité) (17%).

Les points faibles de la valeur
- Méfiance toujours très forte, notamment des particuliers, envers la valeur après des années de déboires boursiers ;
- Manque de catalyseurs à court-terme : période post-JO de Londres, ralentissement économique, nouvelles destinations pas avant 2013 ;
- Capacité encore limitée à faire passer des hausses de tarifs ;
- Concurrence des compagnies aériennes entre Paris et Londres ;
- Dette financière sous contrôle mais encore significative ;
- Acquisition de trois navires de SeaFrance mal comprise par les investisseurs (activité très concurrentielle et soumise à des aléas extérieurs comme les conditions climatiques ou le prix du pétrole). Néanmoins pas de risque opérationnel pour Eurotunnel (navires loués à une société d'exploitation).

Comment suivre la valeur
- Changement de statut boursier ;
- Valeur intégrée dans plusieurs indices boursiers de référence ;
- Appelée à devenir, à terme, une valeur de rendement à l'instar des autres concessionnaires cotés ;
- Décalage persistant entre la modestie des résultats financiers et la santé financière recouvrée (free cash flow positif depuis 2008) ;
- Sensibilité à la conjoncture économique, notamment en France, Royaume-Uni et Belgique, et aux flux touristiques entre ces pays ;
- Corrélation positive avec la livre sterling ;
- Catalyseurs boursiers : nouvelles destinations (Amsterdam, Frankfurt, Cologne) à l'étude et possible arrivée de nouvelles compagnies ferroviaires (Deutsche Bahn en 2015) ;
- A suivre : les initiatives du groupe pour croître dans le fret ferroviaire.

LE SECTEUR DE LA VALEUR

Services aux collectivités
La filière des déchets est soumise à une mutation importante car les positions de Suez (Paris: FR0000120529 - actualité) et Veolia sont fortement menacées. Selon une étude du groupe Xerfi, des acteurs moins importants comme Séché, Derichebourg (Euronext: DBG.NX - actualité) ou Paprec sont désormais incontournables, ce qui exacerbe la concurrence du secteur. Le taux de résultat opérationnel de la filière "propreté" de Veolia est passé de 7,9% en 2007 à 3,7% en 2011. Ce taux s'élevait pour Suez Déchets Europe à 6% en 2011, contre 8,3% en 2007. L'émergence de concurrents directs n'est pas le seul facteur expliquant cette tendance. Il faut également ajouter la baisse du volume de déchets industriels et ménagers ces dernières années et l'augmentation des coûts de production. Cette dernière est provoquée par la hausse des prix du carburant et la revalorisation du SMIC.