Marchés français ouverture 7 h 11 min

Eurotunnel (Getlink) a bien résisté au Brexit et à la grève contre la réforme des retraites

Le groupe Getlink (ex-Eurotunnel) peut avoir le sourire. Compte tenu de circonstances difficiles, l'exploitant du tunnel sous la Manche a survécu aux turpitudes du Brexit et aux grèves françaises en 2019, avec des résultats jugés "très bons" par son patron, en hausse de 22% en 2019, à 159 millions d'euros. Il a été gonflé par un versement de 11 millions de livres (12,5 millions d'euros) par le gouvernement britannique - sur 33 millions prévus - pour régler un litige sur des contrats passés par Londres avec trois compagnies maritimes en décembre 2018 afin de préparer l'éventualité d'un Brexit sans accord.

Le chiffre d'affaires, déjà publié en janvier, a très légèrement progressé de 0,5% à 1,085 milliard d'euros, porté par le trafic ferroviaire. A taux de change constant, il est en stable (+0,1%). Eurotunnel - le tunnel sous la Manche - a représenté l'an dernier 88% de l'activité du groupe Getlink, avec une légère baisse du transport de voitures et camions sur des navettes ferroviaires entre la France et l'Angleterre, mais une hausse des passages de trains.

>> A lire aussi - Brexit, croissance, pétrole... 12 questions clé pour 2020 et des réponses d'économistes

Les trains à grande vitesse Eurostar ont en particulier signé un nouveau record, avec plus de 11 millions de passagers transportés (+1%). L'excédent brut d'exploitation (Ebitda), indicateur mis en avant par la direction de Getlink, a atteint 560 millions d'euros, dans le bas de la fourchette annoncée en début d'année. Il est en baisse de 2% sur un an. Quant à Europorte, la compagnie de fret ferroviaire du groupe, son chiffre d'affaires annuel est en hausse de 4,5% à 126,5 millions d'euros, et elle est restée rentable.

"On a connu quand même une année 2019 particulièrement troublée" avec plusieurs reports du Brexit et les grèves des douaniers - au printemps - et des cheminots - en décembre- en France, a relevé le PDG Jacques Gounon. "Mais on s'en sort très bien. (...) On considère qu'on a des très bons résultats 2019",

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Poste profite de sa diversification, mais le courrier chute
Coronavirus : peut-on se faire rembourser son voyage vers des pays gravement touchés ?
La chute du CAC40 n’est pas terminée : le conseil Bourse du jour
Ces lits capsules qui permettront d’enfin bien dormir en avion
Brexit : le Royaume-Uni se refuse à se conformer aux règles de l’Union européenne