La bourse ferme dans 5 h 42 min
  • CAC 40

    5 671,50
    -82,32 (-1,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 271,78
    -56,87 (-1,71 %)
     
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9562
    -0,0036 (-0,37 %)
     
  • Gold future

    1 625,70
    -10,50 (-0,64 %)
     
  • BTC-EUR

    19 524,22
    -1 741,38 (-8,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    426,98
    -32,16 (-7,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,37
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    11 905,84
    -233,84 (-1,93 %)
     
  • FTSE 100

    6 863,81
    -120,78 (-1,73 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,0695
    -0,0036 (-0,34 %)
     

Eurostar arrêtera ses liaisons Londres-Disneyland Paris l'été prochain

La compagnie ferroviaire Eurostar, qui exploite les trains du même nom empruntant le tunnel sous la Manche, a annoncé qu'elle allait arrêter l'été prochain les liaisons directes entre Londres et Disneyland Paris, invoquant les effets de la pandémie et du Brexit.

Dans une déclaration transmise mardi à l'AFP, l'entreprise dit avoir "pris la décision de ne plus assurer la liaison directe entre Londres et Marne-la-Vallée à l'été 2023", mais aucune décision n'a été prise pour l'année suivante. "Nous réexaminerons nos options pour 2024 dans le courant de l'année prochaine", précise la compagnie ferroviaire.

Eurostar "continue à se remettre financièrement de la pandémie", mais se prépare aussi à un nouveau système informatique qui doit régir à partir de l'an prochain les entrées et sorties de l'espace Schengen, explique l'entreprise dans sa déclaration.

La sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne est effective depuis janvier 2021 et les Britanniques sont désormais considérés comme des ressortissants d'un Etat tiers lors de leur entrée dans l'UE, même s'ils sont exemptés de visa pour des séjours inférieurs à 90 jours.

"Nous devons nous concentrer sur nos trajets principaux pour nous assurer que nous pouvons continuer à fournir un haut niveau de service et d'expérience", a ajouté Eurostar, faisant valoir que les passagers peuvent toujours se rendre au célèbre parc d'attractions via ses trains allant à Paris ou à Lille depuis la capitale britannique.

Le quotidien britannique The Independent s'était notamment ému lundi de la disparition de cette ligne populaire, y voyant "la dernière victime du Brexit" pour les voyageurs d'Outre-Manche.

Le Brexit, et notamment les contrôles aux frontières rallongés, avaient aussi été mis en cause en juillet dans les énormes bouchons qui avaient perturbé la route des vacances des Britanniques vers le continent, coincés parfois pendant des heures avant de pouvoir accéder au port de Douvres, l'un des principaux points de passage.

bur-ode/ved/er