La bourse ferme dans 7 h 52 min
  • CAC 40

    6 941,43
    +103,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 146,47
    +68,21 (+1,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 297,73
    -66,77 (-0,19 %)
     
  • EUR/USD

    1,1299
    -0,0006 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 845,50
    -7,00 (-0,38 %)
     
  • BTC-EUR

    33 283,76
    +1 060,01 (+3,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    854,63
    +34,04 (+4,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,88
    +0,28 (+0,33 %)
     
  • DAX

    15 378,86
    +254,99 (+1,69 %)
     
  • FTSE 100

    7 472,16
    +100,70 (+1,37 %)
     
  • Nasdaq

    13 539,29
    -315,83 (-2,28 %)
     
  • S&P 500

    4 356,45
    -53,68 (-1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    27 011,33
    -120,01 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    24 289,90
    +46,29 (+0,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3512
    +0,0006 (+0,04 %)
     

Europol se fait épingler pour stockage illégal de données d’enquêtes de police

·1 min de lecture
Europol
Europol

Le gendarme du numérique européen a ordonné à l’agence de police européenne Europol de supprimer sous un an une quantité impressionnante de données issues d’enquêtes comme celle sur EncroChat. Elles étaient stockées illégalement.

C’est un séisme pour les polices de l’Union européenne. Comme le révélait le quotidien britannique The Guardian, l’équivalent européen de la Cnil, le European Data Protection Supervisor (EDPS), a annoncé ce lundi 10 janvier 2022 avoir ordonné à Europol de supprimer un large éventail de données que l’agence de police européenne a amassé en dehors de tout cadre légal. Un constat qui interroge également sur le cadre des collectes de données réalisées par les polices du vieux continent.

4 000 000 gigabytes de données

On parle ici de 4 pétaoctets, soit 4 000 000 de gigaoctets ou encore 3 millions de CD-Roms. C’est l’ampleur des données qu’Europol possède selon un document interne obtenu par le Guardian. Un volume astronomique qui pousse les défenseurs des libertés individuelles et de la protection de nos données à parler d’Europol comme d’une National Security Agency (NSA) en devenir. La NSA est l’agence américaine responsable, entre autres, de l’espionnage de masse révélé par Edward Snowden. Il est toutefois difficile de jauger la sensibilité des informations cachées derrière ce chiffre car la taille d’un fichier n’est pas proportionnelle à sa dangerosité ou sa valeur.

Ce contentieux entre Europol et le gendarme du numérique européen dure depuis 2019, mais l’EDPS durcit le ton.…

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles