La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0716
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 381,84
    -440,53 (-2,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    527,53
    -9,36 (-1,74 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

En Europe, les chefs d’entreprise restent confiants malgré les difficultés mais courent le risque de sous-investir dans les technologies, ce qui pourrait compromettre la croissance à long terme, prévient un rapport Accenture

DAVOS, Suisse, January 17, 2023--(BUSINESS WIRE)--Si 65 % des chefs d’entreprise européens reconnaissent qu’ils font face à l’environnement opérationnel le plus difficile qu’ils aient jamais connu, ils sont encore plus nombreux (77 %) à se dire confiants dans la capacité de leur entreprise à accélérer la croissance dans un contexte de ralentissement économique selon le nouveau rapport d’Accenture (NYSE : ACN).

Intitulé « Accelerating Europe’s path to reinvention » (Accélérer sur la voie de la réinvention européenne), le rapport souligne que parmi les difficultés qui impactent les marges des entreprises européennes, la flambée des coûts de l’énergie arrive en tête (citée par 19 % des répondants), suivie des ruptures des chaînes d’approvisionnement (14 %).

Mais en dépit de ces difficultés, 81 % des chefs d’entreprise européens interrogés sont convaincus que leur organisation, qui a déjà surmonté la pandémie, est bien positionnée pour saisir les opportunités de croissance à venir.

Le rapport a été rendu public à l’occasion du sommet annuel organisé par le Forum économique mondial, qui s’est ouvert le 16 janvier 2023 à Davos. Il analyse les plus grands défis que doivent relever les entreprises européennes, leurs points forts et leurs faiblesses ainsi que les opportunités qu’elles ont pour se réinventer afin de s’adapter en permanence à un monde devenu instable, tout en gagnant en compétitivité, en accélérant la croissance et en améliorant leur rentabilité.

« C’est certainement la résilience dont ont déjà fait preuve les chefs d’entreprise qui explique leur attitude confiante face aux difficultés qu’ils affrontent actuellement, notamment face à la crise de l’énergie qui frappe l’Europe de plein fouet » analyse Jean-Marc Ollagnier, Directeur général d’Accenture en Europe. « Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que ce qui est en jeu pour les entreprises européennes, c’est leur compétitivité à long terme. Dans un environnement macro-économique de plus en plus volatil, où l’innovation technologique impose un rythme soutenu et où il devient nécessaire d’accélérer la transition énergétique, les entreprises n’ont d’autre choix que de s’engager dans une stratégie volontaire, qui leur permette de se réinventer en permanence. C’est en se réinventant complètement que les entreprises européennes pourront gagner en compétitivité et réussir sur le long terme ».

En Europe, une croissance à la traîne, doublée d’un déficit d’investissement dans les technologies
Le rapport, qui analyse les performances financières de près de 3 000 entreprises du monde entier, révèle que malgré une forte rentabilité, les entreprises européennes enregistrent une croissance plus lente de leurs revenus que leurs pairs d’Amérique du Nord et d’Asie-Pacifique.

Pour mieux comprendre la situation des entreprises du vieux continent, le rapport compare aussi leurs performances à celles de leurs homologues d’outre-Atlantique et d’Asie-Pacifique dans six autres domaines : talents ; technologies ; chaines d’approvisionnement et opérations ; ventes et clients ; coûts et liquidités ; et développement durable.

Il ressort de cette analyse que les entreprises européennes surclassent leurs pairs sur les volets développement durable, talents et gestion des coûts et des liquidités. En revanche, elles accusent un net retard en matière de croissance des ventes et d’exploitation des technologies en vue de stimuler la croissance du chiffre d’affaires.

Comparées aux entreprises d’Amérique du Nord et d’Asie-Pacifique, les entreprises européennes sont également moins enclines à innover grâce à l’usage de technologies émergentes, mais aussi moins susceptibles d’adopter des modèles centrés sur la technologie, ou encore d’être dirigées par des équipes rompues au digital.

« Avec leur forte rentabilité et leur croissance moins marquée, plutôt que de créer de nouveaux flux, les entreprises européennes semblent plus enclines à générer de la valeur grâce à des flux commerciaux existants », affirme Michael Brueckner, Chief Strategy Officer d’Accenture en Europe. « Si l’optimisation des coûts et la maximisation de la rentabilité actuelle sont essentielles, elles doivent aussi permettre de générer des liquidités, afin d’investir pour préparer l’avenir. Par ailleurs, les entreprises européennes doivent également capitaliser sur leurs points forts en matière de développement durable et d’expérience collaborateurs, tout en recherchant des possibilités de croissance qui soient centrées sur la technologie ».

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles
Autre conclusion du rapport : si, ces dernières années, les entreprises européennes ont développé une résilience extraordinaire, elles doivent aujourd’hui se réinventer pour relever les défis inédits auxquels elles sont confrontées.

Le rapport identifie les mesures stratégiques qu’elles devront prendre pour amorcer leur réinvention, tout en mettant l’accent sur leurs points forts dans les domaines du développement durable et des talents, et en comblant leur déficit en matière de technologies et de besoins client. Elles devront notamment :

  • Développer rapidement leur noyau digital pour permettre la réinvention de leur business model – piloter une transformation continue, accélérée et à grande échelle, y compris en posant les bases d’une digitalisation à l’aide de l’usage du cloud, des données et de l’IA, afin de déployer de nouveaux processus, de nouvelles solutions et des innovations dans toute l’entreprise. Il s’agit d’un effort permanent, qui permet de développer une plateforme dédiée à la réinvention via des programmes de transformation qui s’autofinancent grâce à la valeur qu’ils génèrent.

  • Accélérer la transition énergétique – collaborer avec tous les écosystèmes, afin de centrer l’économie européenne sur la neutralité carbone et les principes circulaires, et ainsi gagner en compétitivité à l’échelle mondiale. Œuvrer en faveur d’une étroite collaboration entre les entreprises et les pouvoirs publics, mais aussi pour des politiques et des mesures incitatives puissantes, afin d’uniformiser les règles du jeu à l’échelle mondiale et de hâter la mise en œuvre de la transition énergétique. Accélérer les partenariats de décarbonation intersectoriels et encourager l’adoption à grande échelle et à un stade précoce de solutions adaptées. Améliorer l’efficacité énergétique, non seulement pour surmonter la crise actuelle de l’énergie, mais aussi comme solution à long terme permettant une réduction des émissions carbone et des coûts.

  • S’aligner sur les nouveaux besoins des clients – voir le client de manière globale, en tenant compte de son environnement et de tous les aspects de sa vie, et s’appuyer sur une combinaison de l’intelligence humaine et l’intelligence artificielle pour le comprendre et anticiper ses motivations de manière holistique et dynamique. Pour répondre à l’évolution de ses besoins, générer de la valeur et favoriser la fidélisation, il convient de remplacer les offres standards par des produits et services plus personnalisés, d’étendre les partenariats mais aussi de repenser les ressources humaines, les technologies et les processus.

  • Placer la stratégie RH au cœur de la stratégie d’entreprise – les collaborateurs doivent occuper une place centrale, au cœur même de la réinvention de l’entreprise, mais aussi être accompagnés par des DRH qui agiront comme des catalyseurs du changement. Assurer une collaboration et des relations étroites entre les cadres dirigeants et mobiliser l’ensemble des collaborateurs autour de la réinvention de l’entreprise, avec, à la clé, la création de nouvelles méthodes de travail. Faire preuve d’innovation pour accéder aux talents et créer de nouveaux pools de compétences : exploiter les technologies et les données, afin d’acquérir une compréhension très fine des besoins actuels en compétences, mais aussi d’identifier les besoins RH de demain. Ancrer une culture de l’inclusion dans toute l’entreprise : soutenus par un fort sentiment d’appartenance et d’engagement, quel que soit leur niveau hiérarchique, les collaborateurs peuvent exploiter tout leur potentiel.

« Aujourd’hui, la plupart des entreprises sont en train de réinventer certains aspects de leur activité », ajoute Jean-Marc Ollagnier. « Mais pour réussir dans un environnement commercial où les cartes sont complètement rebattues, elles doivent tout repenser de A à Z : depuis leur modèle opérationnel jusqu’à l’adoption de nouvelles méthodes de travail. À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Cela passe par une approche audacieuse et visionnaire de la transformation, qui tourne le dos aux bonnes pratiques habituelles, pour repousser les limites de la performance et atteindre de nouveaux horizons. Il s’agit d’un moment décisif pour une Europe plus forte ».

Vous pouvez consulter le rapport « Accelerating Europe’s path to reinvention » dans Accenture Foresight, notre nouvelle application de thought leadership. Vous y découvrirez nos derniers rapports, mais aussi des cas clients, articles de blog, tableaux de données interactifs, et plus encore – le tout, via un flux personnalisé. Téléchargez l’application ici :http://www.accenture.com/foresight

À propos de l’étude
Le rapport Accenture « Accelerating Europe’s path to reinvention » s’appuie sur une enquête menée auprès de 2 000 dirigeants d’entreprise dans 12 secteurs différents, menant leurs activités en Europe (1 450 participants), aux États-Unis (300) et en Chine (250). L’enquête a été réalisée du 24 octobre 2022 au 30 novembre 2022. Le rapport intègre également une analyse des performances financières et des points forts de 2 854 entreprises du monde entier, dont 1 344 entreprises européennes. L’analyse des points forts et des points faibles porte sur six domaines qui ont démontré leur influence sur une croissance rentable : les coûts et les liquidités ; les ventes et les clients ; les talents ; la supply chain et les opérations ; le développement durable ; et les technologies.

À propos d’Accenture
Accenture est un des leaders mondiaux des services aux entreprises, administrations et autres organisations que nos équipes accompagnent dans la mise en place de leur stratégie numérique, l’optimisation de leurs opérations, l’accélération de la croissance de leurs revenus et l’amélioration des services rendus aux citoyens – générant ainsi une valeur significative et à l'échelle. Nous sommes une entreprise axée sur l'innovation et le développement des talents, avec 738 000 personnes au service des clients dans plus de 120 pays. La technologie est aujourd'hui au cœur du changement et nous sommes l'un des leaders mondiaux dans la conduite de cette transformation, intégré au sein de l'écosystème à travers un solide réseau. Nous combinons notre force technologique avec une expérience sectorielle unique, une expertise métier et une capacité d’agir au niveau mondial. Notre large éventail de solutions, de ressources et de services Strategy & Consulting, Technology, Operations, Industrie du futur et Accenture Song nous permet d'obtenir des résultats concrets. Ces capacités, ainsi que notre culture de réussite partagée et notre engagement à créer une valeur à 360°, nous permettent d'aider nos clients à atteindre leurs objectifs et à établir des relations durables de confiance. Nous mesurons notre succès par la valeur 360° que nous créons pour nos clients, les uns pour les autres, nos actionnaires, nos partenaires et nos communautés. Site Internet : www.accenture.com/fr

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20230117005954/fr/

Contacts

Velislava LE FEVRE
Accenture France
+33 1 53 23 46 18
velislava.lefevre@accenture.com

François LUU
Accenture
+33 1 53 23 68 55
francois.luu@accenture.com