La bourse ferme dans 5 h 16 min
  • CAC 40

    5 787,25
    +84,03 (+1,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 687,06
    +50,62 (+1,39 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2053
    -0,0035 (-0,29 %)
     
  • Gold future

    1 744,40
    +15,60 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    39 608,37
    +1 918,45 (+5,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    959,83
    +26,69 (+2,86 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,31
    +0,81 (+1,32 %)
     
  • DAX

    13 943,17
    +156,88 (+1,14 %)
     
  • FTSE 100

    6 586,25
    +102,82 (+1,59 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • GBP/USD

    1,3970
    +0,0047 (+0,34 %)
     

Les Européens proposent un nouveau pacte fondateur avec les États-Unis de Joe Biden

·2 min de lecture

L'Europe a « de nouveau un ami » à la Maison Blanche et invite le président américain Joe Biden à Bruxelles afin de « construire un pacte fondateur nouveau » pour les relations transatlantiques, ont déclaré ce mercredi 20 janvier les présidents des institutions européennes.

De notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein

« Un soulagement », c’est le mot qui est revenu dans quasi toutes les bouches ce mercredi matin, à commencer par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. « Après quatre longues années, l'Europe a de nouveau un ami à la Maison-Blanche. »

►À lire aussi : États-Unis: une investiture hors norme

Ursula von der Leyen s'est félicitée que les États-Unis rejoignent l’accord de Paris sur le climat le jour même de l’investiture de Joe Biden. « C’est le point de départ d’une coopération renouvelée pour affronter la pandémie », le réchauffement climatique et les défis économiques, a rajouté le président du Conseil européen, Charles Michel.

Relation lucide, mais pas naïve

« Je voudrais adresser un appel à construire ensemble un pacte fondateur nouveau pour une Europe plus forte, pour des États-Unis plus forts et pour un monde meilleur », a-t-il aussi déclaré.

Charles Michel a discuté mardi soir avec le secrétaire général de l'Alliance atlantique Jens Stoltenberg, de la possibilité d'organiser la réunion européenne en même temps que celle de l'Otan à laquelle participera le président Biden, après une période où l'organisation a elle aussi été malmenée par Donald Trump. Les dates restent encore à fixer et dépendront de l'évolution de la pandémie de Covid-19.

► À lire aussi : Les nouveaux droits de douane aux États-Unis provoquent la colère en Europe

Les parlementaires européens veulent eux une nouvelle relation basée sur la lucidité, et non sur la naïveté. Arnaud Danjean, eurodéputé français Les Républicains, affirme ainsi qu'il faudra « des actes pour surmonter des contentieux bien réels tels que, par exemple, les fameuses surtaxes commerciales injustes [...] C’est le Bourguignon qui vous dit que les taxes sur le vin sont particulièrement incompréhensibles pour des gens qui aiment les États-Unis. »

Tous ont souligné le risque à l’encontre des démocraties après les événements du Capitole. « Nous avons beaucoup de mini-Trump en Europe, a ainsi déclaré une eurodéputé néerlandaise. Luttons donc contre les discours de haine, la désinformation, notamment sur les réseaux sociaux. »