Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 194,13
    -8,11 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 329,14
    -31,19 (-2,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Européennes: Olivier Faure souhaite que "la gauche n'entretienne pas artificiellement les divisions"

Européennes: Olivier Faure souhaite que "la gauche n'entretienne pas artificiellement les divisions"

La question de l'union est dans toutes les têtes à gauche en cette rentrée politique. Ce samedi, Olivier Faure a affirmé qu'il ne serait "jamais un obstacle au chemin vers l'union" de la gauche, souhaitant que "la gauche n'entretienne pas artificiellement les divisions" sur les élections européennes, où le PS devrait faire une liste autonome.

"Je suis définitivement, résolument, indéfectiblement un partisan et, à ma mesure, un artisan du rassemblement de la gauche et des écologistes", a défendu le premier secrétaire du Parti socialiste lors d'un discours tenu aux universités d'été de sa formation à Blois, en s'honorant "d'avoir fait le choix de la Nupes".

Faure ne veut pas d'un "Cluedo dérisoire"

Alors que La France insoumise plaide pour une liste commune de la Nupes aux Européennes, Olivier Faure estime plus probable une liste autonome socialiste, car "la décision des communistes et des écologistes de partir sous leurs propres couleurs n'a pas permis d'étudier les conditions nécessaires à une liste commune", a-t-il rappelé.

PUBLICITÉ

Sans se prononcer sur l'initiative de l'ex-candidate socialiste à l'élection présidentielle, Ségolène Royal, de porter une liste d'union, il a répété que "le projet dictait les alliances, et non l'inverse: en toute logique, si nos partenaires devaient évoluer, nous prendrions part aux discussions". Mais pour lui, "ce qui va se passer aux Européennes n'entrave pas la perspective de l'union en 2027".

Alors que LFI accuse ses partenaires de menacer l'existence de la Nupes, Olivier Faure a souhaité "que la gauche n'entretienne pas artificiellement les divisions, que nous ne nous livrions pas à un Cluedo dérisoire pour s'accuser mutuellement d'être l'assassin de la Nupes".

"Je n'ai jamais été et ne serai jamais un obstacle au chemin vers l'union", a-t-il martelé, rappelant que les militants socialistes se prononceront fin septembre sur les Européennes.

Une agora après le parlement de la Nupes?

Il a appelé à ne pas "focaliser toute notre attention sur le seul scrutin européen", ni "entretenir un feuilleton qui a déjà duré un an". Pour renforcer la Nupes, il prône de "remettre notre projet commun sur le métier", "approfondir ce qui doit l'être" et "élargir nos soutiens".

Pour cela, il a proposé qu'une agora se crée "pour succéder au parlement de la Nupes", et qu'elle soit "un lieu de confrontation des idées et des projets", ouvert à tous ceux "qui acceptent de cheminer avec nous".

Olivier Faure a également proposé de travailler ensemble "dans la perspective des municipales", et a défendu l'objectif de définir "un projet commun" pour la présidentielle avant de décider qui en sera l'incarnation.

Article original publié sur BFMTV.com